Accueil > L’association > Nos missions > Vivacorsica.....last new

Vivacorsica.....last new

mardi 6 janvier 2015 - Rédaction SNP

Affiche de la prochaine conférence SNP en Corse

 

 communiqué à venir CORSE MATIN

A l’appel de ses membres, majoritairement hôteliers en Corse-du-Sud et Haute-Corse
L’association "sauvons nos palmiers » siège social à Toulon à l’invitation de la commune de VICO SAGONE organise le 17 janvier 2015 15 heures à la Salle des fêtes
une conférence débat dans le titre résume bien ses ambitions

« IL FAUT SAUVER NOS PALMIERS »
conférencier Hervé Pietra président de l’association.

seront également intervenants

la Fredon Corse et UMIH (l’Union des métiers l’industrie hôtelière )

Fin 2011, les propriétaires de palmiers, au départ un petit groupe de toulonnais, se sont constitués en association désormais présente sur tout le territoire national pour dire qu’ils n’acceptent pas le sacrifice de leurs palmiers victime de ravageurs redoutables, le charançon rouge et le papillon paysandisia.

Ils viennent ici dire la difficulté de la démarche, les succès cependant enregistrés et les raisons d’espérer. L’association SNP à le projet de susciter sur l’ile la création d’un plusieurs clubs de propriétaires

   

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)