Accueil > Réglementation > Evolution Réglementaire > Viva zapata !!

Viva zapata !!

jeudi 12 mai 2016 - Rédaction SNP

Un nouveau colloque sur les Envahisseurs .....

Il ne faut pas se mentir, la forte fréquentation de ce type de colloque " Invasifs " est évidemment provoquée par les inquiétudes des gestionnaires du végétal urbain dans la perspective du retrait de la totalité des solutions phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts urbains et particulièrement lorsqu’ils sont menacés par des insectes, des bactéries, des nématodes, des champignons....

Nous aurions aimé baptiser ce post "Merci Monsieur L’abbé", mais on lui a déjà fait le coup ! nous y substituons un sonore " viva Zapata" pour annoncer l’inévitable et prochaine transformation du jardin public français en désert mexicain !!

Les enseignements de ce colloque : d’abord parmi les calamités des jardins publics ils auraient pu évoquer nos deux ravageurs. Ensuite, la responsable de la Ville de Paris insiste sur la formation des agents, mais à quoi ? quels sont les nouveaux outils ? en réalité il n’y en a pas en dehors du bon vieux Bacillus Thuringiensis qui est aux espaces verts ce que l’aspirine est à la médecine allopathique.

 On en est réduit à faire de la vigilance, démarche prophylactique nécessaire mais guère suffisante. On retrouve ensuite les bons vieux poncifs : substitution d’espèces, recherche de variétés immunes. Quant au programme de R&D en dehors d’un outil nouveau de diagnostic moléculaire voilà le fameux programme Savebuxus pour la pyrale du buis pour lequel il va falloir vraiment s’armer de patience. La lecture de son préambule (en portfolio) vaut le détour.

En réalité les dispositions de la loi Labbé, qui pourtant font une exception pour les espèces envahissantes en lutte obligatoire ce que certains responsables de collectivités semblent cependant ignorer, ont été prises pour des raisons au fondement "idéologique" sans aucunement se préoccuper de l’état des connaissances et du marché concernant les alternatives à l’usage des traitements phytosanitaires.

La situation est tellement préoccupante qu’il serait de bon sens de penser à un moratoire et de reprendre ce dossier sereinement. La politique de "l’intendance suivra" a franchement ici ses limites, surtout si on considère l’explosion des dépenses publiques d’espaces verts déjà constatée (en portfolio).

 

Portfolio

Derniers articles

9 novembre 2020, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre 2020, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre 2020, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre 2020, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)