Accueil > Réglementation > Importation > Visa pour macro-organismes non indigènes en lutte Bio

Visa pour macro-organismes non indigènes en lutte Bio

mercredi 22 avril 2015 - Rédaction SNP

Arrêté du 26 février 2015 établissant la liste des macro-organismes non indigènes utiles aux végétaux, notamment dans le cadre de la lutte biologique dispensés de demande d’autorisation d’entrée sur un territoire et d’introduction dans l’environnement

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000030511750&dateTexte=&oldAction=dernierJO&categorieLien=id

Dans la liste on trouve en ce qui concerne la lutte contre les ravageurs de palmier, les fameux nématodes prédateurs du CRP et du PA. Bien sûr ceci va calmer les ardeurs de ceux qui auraient voulu organiser un peu plus de concurrence en développant les importations de cet auxiliaire. Ils sont cependant sept acteurs importants par ailleurs. Certains sont assez discrets c’est en particulier le cas de Syngenta .......

Derniers articles

17 janvier, par Rédaction SNP

Le dompteur de papilllon....

Observez les yeux composés . Chez les Ptérygotes (insectes pourvus d’ailes), insectes qualifiés de « modernes » le nombre d’ommatidies est souvent comme pour le Paysandisia élevé, laissant pressentir des capacités visuelles plus (...)

9 janvier, par Rédaction SNP

Intéressant éclairage......

Intéressant éclairage et analyse de ce ravageur qui vit en équilibre dans son milieu d’origine sans que l’on sache comment et pourquoi. Ce qui certain c’est que chez nous il est au début de son travail dévastateur, alors même (...)

Edito

Edito de novembre 2019

13 décembre 2019, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois l’essentiel de notre énergie a été consacré à la préparation de la 4eme édition des Rencontres de Monaco : Ravageurs de palmiers - 26 novembre 2019.
Pour cette réalisation la collaboration entre notre association et Robert Castellana Liste Phoenix- réseau franco-italien des jardins botaniques a été exemplaire. Mais rien n’aurait été possible sans la mise à disposition d’une salle et une (...)