Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

mercredi 6 décembre 2017 - Rédaction SNP

 Tout d’abord, un grand merci à la députée Geneviève Levy et félicitations aux ministères pour une réponse d’une rapidité inhabituelle. Ensuite, il faut noter que la question était pour le ministère de la Transition écologique et solidaire qui a botté en touche au profit du ministère de l’agriculture. On ne va pas s’attarder sur les satisfecits que ce ministère s’auto-attribue car la réalité du terrain ne le justifie pas vraiment. Mais, première enseignement de taille, la France va maintenir la lutte obligatoire contre le charançon rouge. Nous apprenons qu’il a saisi l’agence ANSES avec la mission suivante :

Afin d’optimiser la stratégie de lutte actuellement en place, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a été saisie d’une demande d’avis visant à améliorer les stratégies de lutte en étudiant notamment des méthodes non chimiques ou de biocontrôle, parmi lesquelles figurent l’utilisation de pièges à phéromones d’agrégation et à kairomones attractifs, ou encore les traitements à l’aide de préparations à base de beauveria bassiana, champignon entomopathogène.

 On dirait du SNP dans le texte !! mais nous voulons rester extrêmement prudents parce que nous ne savons rien des intentions de l’agence qui nous a seulement auditionné en juin dernier pour un dossier concernant un aspect organisationnel de la lutte.

Nous insistons énormément sur l’aspect économique de dossier il faut que les solutions alternatives trouvées soient non seulement efficaces mais économiquement compatibles avec les revenus des propriétaires privés comme publics. De grâce, pas de monopoles on connaît merci !

On peut enfin regretter que notre proximité avec l’administration locale ne nous ait pas permis d’avoir connaissance de tous ces éléments. Mais est-elle pour autant tenue au courant par la DGAL ? Personnellement nous pensons que oui, mais il y a ancré dans l’ADN administratif une forme de..... prudence, vis-à-vis des représentants de la société civile.

Nous attendons avec impatience la réponse qui sera faite au député Éric Ciotti https://www.sauvonsnospalmiers.fr/tir-groupe-merci-eric-ciotti.html

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)