Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

mercredi 6 décembre 2017 - Rédaction SNP

 Tout d’abord, un grand merci à la députée Geneviève Levy et félicitations aux ministères pour une réponse d’une rapidité inhabituelle. Ensuite, il faut noter que la question était pour le ministère de la Transition écologique et solidaire qui a botté en touche au profit du ministère de l’agriculture. On ne va pas s’attarder sur les satisfecits que ce ministère s’auto-attribue car la réalité du terrain ne le justifie pas vraiment. Mais, première enseignement de taille, la France va maintenir la lutte obligatoire contre le charançon rouge. Nous apprenons qu’il a saisi l’agence ANSES avec la mission suivante :

Afin d’optimiser la stratégie de lutte actuellement en place, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a été saisie d’une demande d’avis visant à améliorer les stratégies de lutte en étudiant notamment des méthodes non chimiques ou de biocontrôle, parmi lesquelles figurent l’utilisation de pièges à phéromones d’agrégation et à kairomones attractifs, ou encore les traitements à l’aide de préparations à base de beauveria bassiana, champignon entomopathogène.

 On dirait du SNP dans le texte !! mais nous voulons rester extrêmement prudents parce que nous ne savons rien des intentions de l’agence qui nous a seulement auditionné en juin dernier pour un dossier concernant un aspect organisationnel de la lutte.

Nous insistons énormément sur l’aspect économique de dossier il faut que les solutions alternatives trouvées soient non seulement efficaces mais économiquement compatibles avec les revenus des propriétaires privés comme publics. De grâce, pas de monopoles on connaît merci !

On peut enfin regretter que notre proximité avec l’administration locale ne nous ait pas permis d’avoir connaissance de tous ces éléments. Mais est-elle pour autant tenue au courant par la DGAL ? Personnellement nous pensons que oui, mais il y a ancré dans l’ADN administratif une forme de..... prudence, vis-à-vis des représentants de la société civile.

Nous attendons avec impatience la réponse qui sera faite au député Éric Ciotti https://www.sauvonsnospalmiers.fr/tir-groupe-merci-eric-ciotti.html

Derniers articles

12 décembre, par Rédaction SNP

Palmier dattier classé par l’Unesco symbole de prospérité

Dubai (Published : December 12, 2019 00:22 AFP) The date palm, which was recognised by Unesco on Wednesday, has for centuries played an important role in the establishment and growth of civilisations in the hot and dry (...)

11 décembre, par Rédaction SNP

INRA + IRSTEA = INRAE

À partir du 1er janvier 2020, l’Inra (1) et l’Irstea (2) fusionnent pour devenir l’Inrae.
Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont (...)

11 décembre, par Rédaction SNP

l’ Acarien parasite : Centrouropoda spp.

Déjà signalé dans les travaux de Palm Protect ce parasite, vient de faire l’objet de cet article publié dans Zootaxa toutes les voies de la recherche biologique doivent être mises à contribution.
Cette étude poursuit les (...)

Edito

Edito de novembre 2019

13 décembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois l’essentiel de notre énergie a été consacré à la préparation de la 4eme édition des Rencontres de Monaco : Ravageurs de palmiers - 26 novembre 2019.
Pour cette réalisation la collaboration entre notre association et Robert Castellana Liste Phoenix- réseau franco-italien des jardins botaniques a été exemplaire. Mais rien n’aurait été possible sans la mise à disposition d’une salle et une (...)