Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

mercredi 6 décembre 2017 - Rédaction SNP

 Tout d’abord, un grand merci à la députée Geneviève Levy et félicitations aux ministères pour une réponse d’une rapidité inhabituelle. Ensuite, il faut noter que la question était pour le ministère de la Transition écologique et solidaire qui a botté en touche au profit du ministère de l’agriculture. On ne va pas s’attarder sur les satisfecits que ce ministère s’auto-attribue car la réalité du terrain ne le justifie pas vraiment. Mais, première enseignement de taille, la France va maintenir la lutte obligatoire contre le charançon rouge. Nous apprenons qu’il a saisi l’agence ANSES avec la mission suivante :

Afin d’optimiser la stratégie de lutte actuellement en place, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a été saisie d’une demande d’avis visant à améliorer les stratégies de lutte en étudiant notamment des méthodes non chimiques ou de biocontrôle, parmi lesquelles figurent l’utilisation de pièges à phéromones d’agrégation et à kairomones attractifs, ou encore les traitements à l’aide de préparations à base de beauveria bassiana, champignon entomopathogène.

 On dirait du SNP dans le texte !! mais nous voulons rester extrêmement prudents parce que nous ne savons rien des intentions de l’agence qui nous a seulement auditionné en juin dernier pour un dossier concernant un aspect organisationnel de la lutte.

Nous insistons énormément sur l’aspect économique de dossier il faut que les solutions alternatives trouvées soient non seulement efficaces mais économiquement compatibles avec les revenus des propriétaires privés comme publics. De grâce, pas de monopoles on connaît merci !

On peut enfin regretter que notre proximité avec l’administration locale ne nous ait pas permis d’avoir connaissance de tous ces éléments. Mais est-elle pour autant tenue au courant par la DGAL ? Personnellement nous pensons que oui, mais il y a ancré dans l’ADN administratif une forme de..... prudence, vis-à-vis des représentants de la société civile.

Nous attendons avec impatience la réponse qui sera faite au député Éric Ciotti https://www.sauvonsnospalmiers.fr/tir-groupe-merci-eric-ciotti.html

Derniers articles

16 février, par Rédaction SNP

Le département 83 attentif aux palmiers

Mieux vaut tard que jamais... c’est la première fois depuis 2012 que nous recevons une marque d’intérêt du département, a l’exception du subliminal comité de pilotage CRP du Var.
Mais restons positifs, sachant que les (...)

15 février, par Rédaction SNP

Le charançon de l’Agave

Ça devient sérieux...... et signalé partout plus ou moins dans le Var. il faut à minima faire des déclarations en FREDON.
Le subito insecticide à base de pyréthrinoïdes de facto en vente libre semble assez efficace au (...)

15 février, par Rédaction SNP

BIOASSAYS, AGRINT, SNP grandes manœuvres dans le 06

Satisfaction de constater que Nice-Matin reprend dans ses grandes lignes l’article de Var Matin sur ce procédé. SNP avec l’appui de BIOASSAYS commence à former des professionnels et d’approcher des communautés d’agglomération (...)

Edito

Edito de janvier 2019

15 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Toujours dans un souci de transparence je vous livre ici synthèse de mon intervention le 11 février à la DGAL de Vaugirard à une très importante réunion de concertation sur les suites du rapport ANSES sur le CRP, accompagné de la vice-présidente de l’association.
Remarque préliminaire importante :
Nous constatons partout en zone méditerranéenne une spectaculaire recrudescence du Paysandisia (...)