Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Une proposition de circonstance ....

Une proposition de circonstance ....

samedi 3 janvier 2015 - Rédaction SNP

Il faut donc que 40 députés prennent conscience que la lutte contre des plantes ou d’insectes considérés comme dangereux pour la santé humaine nécessite un dispositif contraignant permettant à la puissance publique d’intervenir sur une propriété privée.

Sous réserve que de telles mesures soient strictement du ressort de la loi, le mécanisme est digne d’intérêt il pourrait servir au-delà de la notion de santé humaine comme support aux interventions nécessaires pour stopper une infestation par une espèce envahissante.

Derniers articles

14 octobre, par Rédaction SNP

Concours Nikon’s microscopic photo : Le CRP à l’honneur

En l’honneur de la beauté et de l’importance scientifique des photos au microscope, le concours Nikon Small World rassemble chaque année les meilleures images et récompense les 20 meilleures œuvres.
Cette année marque le 44e (...)

8 octobre, par Rédaction SNP

Conférence SNP : restitution

Notre conférence du 28 septembre a finalement pu se tenir dans la salle des mariages (de bon augure peut-être ?) de la mairie de la Farlede où nous avons été accueillis royalement par le Maire, le docteur Raymond ABRINES et (...)

8 octobre, par Rédaction SNP

La panne d’inspiration ?

C’est vrai, l’acronyme est le grand souci des communicants. CAVEM, ARECAP pas facile d’en faire un titre pour décrire une action ou une ambition.
Fallait-il pour autant nous piquer notre nom alors même que SNP a vu le (...)

Edito

Edito de septembre 2018

14 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avions prévu de terminer ce mois de septembre par une réunion de professionnels et de collectivités pour faire un point complet réglementaire et technique sur les ravageurs de palmiers. Les gendarmes du golf hôtel à Hyères avaient accepté de nous recevoir car ils sont très investis dans la défense de leur patrimoine palmiers et ils accueillent depuis des années les formations Art. 15 de la chambre (...)