Accueil > L’association > Vie de l’association > Une première victoire.....LE COPIL 83

Une première victoire.....LE COPIL 83

lundi 6 février 2012 - Rédaction SNP

 

Lors de la conférence de 24/01 et dans mon édito du 5/02 j’ai tracé une feuille de route ( qui je l’espère aura plus de succès que celle du même nom). Il fallait d’abord intégrer le COPIL c’est fait et j’adresse un grand remerciement à tous les soutiens qui m’ont permis d’aboutir. je puis assurer le président Gilles Vincent de la totale détermination de l’association, de son conseil et de son président pour être des participants actifs aux objectifs définis par ce comité.

Je ferai aux membres de l’association, en respectant la confidentialité des débats, un compte rendu régulier des travaux du COPIL.

Mais ne perdons pas de vue un objectif encore plus important la circulaire d’application de la méthode de l’endothérapie. Rappelons que les membres de notre représentation nationale ont reçu en décembre un accord de principe sur cette nouvelle thérapie.

Même si on a envie de dire pour paraphraser le général De Gaulle « l’intendance suivra" on commence pourtant à trouver le temps long.

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)