Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Une plateforme d’épidémiosurveillance pour les organismes de quarantaine

Une plateforme d’épidémiosurveillance pour les organismes de quarantaine

vendredi 21 février 2020 - Rédaction SNP

Extraits de la publication du lien horticole

Le site internet de la plateforme d’épidémiosurveillance en santé végétale sera mis en ligne pour le salon de l’agriculture qui débute samedi 22 février 2020. Nous aurions tout dés lundi....

Complémentaire aux dispositifs de surveillance existants, la plateforme d’épidémiosurveillance en santé végétale (ESV) a été lancé en juillet 2018, une équipe opérationnelle composée de statisticiens, informaticiens, épidémiologistes et chargés de communication a commencé ses travaux sur la surveillance des organismes nuisibles. Des groupes de travail ont été mis en place pour certains organismes de quarantaine comme Xylella fastidiosa ou le nématode du pin (Bursaphelenchus xylophilus).

Si les Bulletins de santé du végétal (BSV) se focalisent sur les maladies et ravageurs déjà présents sur le territoire, la plateforme se focalise plutôt sur les organismes de quarantaine (prioritaires ou non). Le site Internet devrait être mis en ligne pour le Salon de l’agriculture Il centralisera les données et informations. On y retrouvera une rubrique diagnostic, avec notamment des fiches de reconnaissance, une veille sanitaire et scientifique sous forme d’articles, des bulletins hebdomadaires sur les organismes nuisibles…
Animations sur le stand de l’Inrae pendant le SIA

Lors du salon de l’agriculture, des membres de l’équipe de la plateforme ESV présenteront sur le stand Inrae des animations autour de deux organismes nuisibles, potentiels ravageurs de nos cultures (Xylella Fastidiosa et le nématode du pin). Une application de datavisualisation cartographique et un outil de veille d’informations en ligne sur le site web de la plateforme ESV seront également présentés. Et un jeu de piste “Découvrez les membres partenaires de la Plateforme ESV” sera proposé sur le stand.

 Commentaire SNP : on verra lundi..... mais en attendant pourquoi ce focus sur Xylella qui n’inquiète pas tant que ça les professionnels français et le nouveau venu le nématode du pin le virus des riches sylviculteurs. Pas un mot de nos "anciens" ravageurs pourtant bien actifs sur le terrain ( charançon rouge du palmier, Paysandisa , procéssionnaire du pin, pyrale du buis, tigre du platane, charançon des agaves .......)

Derniers articles

9 novembre, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)