Accueil > Représentation > Colloques > Colloques AFFP > Colloque de Bordeaux (Oct. 2015) > Une nouvelle menace....le nématode du Pin

Une nouvelle menace....le nématode du Pin

mercredi 15 juillet 2015 - Rédaction SNP

Importante manifestation de l’association de référence en France, AFPP ( association française de protection des plantes) . SNP est adhérente.

 Nous nous y rendrons bien sûr, pour plusieurs raisons :

* La menace est réelle et considérable. On devrait pas être en retard (cette fois-ci), car à notre connaissance, l’infestation est présente au Portugal et progresse assez lentement. Nous allons prendre connaissance du phénomène et des moyens de lutte préconisés. On devine que la méthode de micro-injection et les molécules type EMAB joueront un rôle essentiel. Nous serons aussi extrêmement attentifs aux pistes du bio-contrôle.

* Le plateau technique des intervenants est extrêmement relevé. Il est significatif de constater que ce colloque est co-organisé par le ministère de l’agriculture d’où une forte présence de la DGAL que nous avons aussi intérêt à rencontrer sur nos sujets.

* Les leçons à tirer de la lutte contre le charançon. il faut éviter de renouveler les erreurs de nos pratiques antérieures à savoir une réglementation précise mais, non évolutive et peu respectée , une absence de coordination de l’action des collectivités locales qui doivent être à la fois plus aidées et plus contrôlées. La présence insuffisante de la recherche fondamentale et appliquée pour éclairer les processus de décision.

 

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)