Accueil > Partenaires*Pro > Fous de Palmiers > Une nouvelle livrée pour les FdP

Une nouvelle livrée pour les FdP

jeudi 7 mai 2015 - Rédaction SNP

Les Fous de Palmiers changent de formule et leur newsletter est remplacée par la lettre d’information,  un moyen de communication qui ne modifie en rien la revue Le Palmier . Peut-être, simplement, un plus de place dans le trimestriel pour la couleur.
Ce nouvel outil permet de donner des informations rapides et de rajouter des liens Internet vers des renseignements intéressants dans nos domaines d’intérêts.
 

"En quelque sorte un nouveau Cœur de Palmier"

Derniers articles

20 janvier, par Rédaction SNP

Approche du Biocontrole....

Ce petit film de la SNHF et de l’Académie du biocontrôle est intéressant, didactique mais il faut ne pas perdre de vue qu’il s’agit de jardins d’amateurs et que nous sommes donc très très éloignés de solutions pouvant s’appliquer à (...)

16 janvier, par Jean-Marie Frizzole, Rédaction SNP

Gouvernement aux maires : attention pour utiliser des drones

https://m.nextinpact.com/news/105973-le-gouvernement-met-en-garde-maires-qui-voudraient-utiliser-drones-contre-fraude-fiscale.htm
Le député Masson n’est pas récompensé de son opiniâtreté puisque le ministre de la Cohésion des (...)

16 janvier, par Rédaction SNP

Pays des Alpes-Maritimes : Magazine hebdomadaire d’information

Ce magazine hebdomadaire très connu dans le département nous fait l’honneur d’un article sur nos rencontres de Monaco du 15 décembre conduites par Listephoenix associée aux "Fous de Palmiers" et SNP. Nous en remercions (...)

Edito

Edito de décembre 2017

5 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dernier édito de l’année, date limite pour commenter un événement phare de 2017 : l’important rapport de l’ANSES sur la politique conduite par la communauté d’agglomération CAVEM (Var Est) dans la lutte contre le CRP. Nous l’avons publié dès sa sortie le 8 décembre, en annonçant que nous réservions nos commentaires pour laisser aux responsables de la CAVEM le temps de faire les leurs. (...)