Accueil > L’association > Nos missions > Une nouvelle approche de la veille média...

Une nouvelle approche de la veille média...

jeudi 24 juillet 2014 - Rédaction SNP

Cette veille documentaire, commencée en septembre 2013, basée sur des mots-clés (charançon rouge du palmier , red palm weevil, paysandisia, palm moth ) a donc produit plus de 2500 signalements  !!!! Preuve de l’importance considérable des phénomènes des ravageurs au niveau mondial.

L’occasion pour nous de vous alimenter régulièrement en triant dans ces informations d’inégale importance. Nous exploitons également ces données en interrogeant directement leurs auteurs. Nous faisons ce travail volontiers mais pour améliorer notre efficacité -nous sommes nouveaux dans la carrière- nous invitons les organisations qui se livrent un travail identique à venir nous aider de leurs conseils.

Enfin, cette mission reste tout a fait à la hauteur des finances de l’association coût de l’abonnement LITE annuel 60 €. Mais le succès mérité de la start up MENTION lui permet un niveau d’offre tarifaire, pour le plan tout juste supérieur au notre, de 29 € par mois mais va jusqu’à 299 €. En espérant qu’au renouvellement nous pourrons continuer de bénéficier de cet abonnement LITE 5 mots-clés, trois langues, 30 jours de stockage.

depuis 

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)