Accueil > Revue De Presse > Une meute à la poursuite du charançon.....

Une meute à la poursuite du charançon.....

lundi 2 décembre 2019 - Rédaction SNP

Pas sûr que la définition du lanceur d’alerte " celui qui signale, crime ou un délit, une violation grave et manifeste d’un engagement international régulièrement ratifié ou approuvé par la France, " s’applique évidemment à ProPalmes83  ...la situation est plus simple. 

L’endothérapie qui a été d’un grand secours ne fait pas, plus, l’unanimité. A juste titre "le Chasseur Français" pointe les dérives d’un monopole, tarif punitif facteur 3 sans explication crédible . Pour le reste, il s’agit de la revendication déjà ancienne de contraindre tous les propriétaires à utiliser le même produit phytosanitaire.

Dans son rapport d’octobre 2018, l’ANSES n’a pas fait droit à cette stratégie choisissant plutôt de conditionner le maintien de la lutte obligatoire , à l’engagement qui, sauf exception laissait franchement à désirer, des communes dans une convention approuvée par l’État assurant une bonne gestion des déchets publics ou privés, une surveillance étroite du patrimoine public et surtout , élément nouveau, la mise en place de campagnes de piégeage massif.  Ses positions qui rejoignent les nôtres ont bien été reprises dans l’article du "Chasseur Français".

 

Portfolio

Derniers articles

22 juillet, par Rédaction SNP

Ajaccio : un conseil municipal le 20 juillet

Laurent Marcangeli poursuit sans sourciller sa politique de lutte contre le charançon rouge avec l’appui technique de la Fredon, il lance une nouvelle campagne 2020 de piégeage du charançon rouge du palmier à travers la commune (...)

Edito

Edito de juillet 2020

3 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Mon premier edito date de février 2012 , depuis tous les mois quasiment sans interruption, je vous ai fait le point du travail de l’association.
Toutes les bonnes choses ont une fin. Dans les semaines qui viennent je vais proposer en plein accord avec notre conseil d’administration la tenue d’une l’assemblée générale approuvant les comptes sociaux et la mise en sommeil de notre association pendant 3 ans. (...)