Accueil > Documentation > Préconisation de traitements > Une invitation non parvenue .....

Une invitation non parvenue .....

mercredi 15 octobre 2014 - Rédaction SNP


... pas franchement étonnant que Sauvons Nos Palmiers, ait été oubliée quand on lit le communiqué municipal (pressagence.fr) annonçant cette conférence de lancement au Pradet ( commune de Toulon Provence Méditerranée) d’une antienne stratégie miracle contre le charançon. C’est dommage, car nous aurions pu attirer l’attention de Monsieur le Maire sur les points suivants :


* L’expérimentation andothérapie Bayer : la Fredon est chargée d’un rapport qui n’est pas encore publié. Le Pradet ( ancienne municipalité) a peut-être raté ses injections, mais avaient elles été bien faites ? pas sûr au constat à l’époque de réservoirs Ynject se balançant élégamment au niveau du bourgeon apical ! De toutes façons, au-delà d’une technique connue dans tous les pays du monde comme la norme dans le traitement des grands végétaux, tout est dans le choix de la molécule et des solvants garantie d’un bon portage du traitement par la sève ascendante. Toutes ces informations existent, encore fallait-il les demander et/ou accepter de les écouter.


* Restrictions de la loi dite Labbé : faux, une dérogation a explicitement été prévue pour la lutte contre les nuisibles, ravageurs, espèces envahissantes dans lesquelles notre ami le CRP fait office de premier de la classe ! (article L. 251-3, en application de l’article L. 251-8 ). La loi de transition énergétique votée hier, comporte un article ramenant " seulement" de 2020 à 2016, la prohibition de l’utilisation des produits phytosanitaires en ZNA.


La lutte contre les ravageurs de palmiers est étroitement encadrée par la loi. Une nouvelle version de l’arrêté de 21 juillet 2010 vient d’être publiée http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article767 et tout dernièrement http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article886 qui . L’encre n’est pas encore sèche, et voilà que cette petite commune veut se lancer dans des solutions alternatives, les financer et faire de l’espace public* un espace d’expérimentation en nous annonçant l’imminence d’un conventionnement.... Une expérimentation BPE encadrée par le ministère ( le CRE du SRAL DRAAF PACA ) ? ça laisse un peu rêveur...

Cette mairie sait-elle que le principe de cette expérimentation avec la souche 147 du Beauveria Bassiana a été accepté par un arrêté du 9 décembre 2013 et que le Pradet ne fait pas, en l’instant partie, des communes varoises retenues ? mais rien n’est définitif puisque l’expérimentation n’a pas démarré...

 Dernière affirmation municipale, elle serait le chemin de " la démocratisation des méthodes d’application " quand on connaît le prix du produit, on a du mal à comprendre...


 Décidément ce constat rend vraiment nécessaire le démarrage du COPIL régional pour encadrer la lutte qui s’accommode vraiment difficilement de cette babelisation.

* Classement toxicologique du produit BB Ostrinil Xi interdit l’accès au chantier à toute personne pendant 48 h ( source : site e-phy ).

.
LE PRADET / Le charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus continue sa progression inexorable.


Les moyens de contrôle autorisés sont encore aujourd’hui restreints et incorporent tous une composante chimique. La ville du Pradet a d’ailleurs expérimenté par le passé la technique d’endothérapie qui s’est avérée être un échec. Le souci de préservation de l’environnement et de nos concitoyens ainsi que la loi dite « Labbé » qui interdit à l’horizon 2020 le recours à l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques en parcs, jardins et espaces verts obligent les communes à repenser les stratégies de lutte et à se tourner vers des méthodes alternatives.
La mairie du Pradet a donc décidé de s’engager dans la voie du biocontrôle pour la protection de ses palmiers contre les attaques du charançon rouge et d’apporter son concours au développement de nouvelles méthodes innovantes. Ainsi, va très prochainement être mise en place une expérimentation sous convention sur plusieurs palmiers de la ville afin de tester une stratégie mixte de traitements à base de nématodes et de champignon Beauveria bassiana qui semble prometteuse. Cet essai aura aussi pour but de travailler à la démocratisation des méthodes d’application.


Pour le lancement de cette expérimentation, une conférence sera organisée le vendredi 17 octobre à 14h à la mairie du Pradet en présence de M. Le Maire et des Elus à l’Environnement, aux Espaces Verts et à l’Environnement Durable.

Derniers articles

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)