Accueil > Revue De Presse > Une conférence de presse eut été préférable...

Une conférence de presse eut été préférable...

jeudi 18 juillet 2013 - Rédaction SNP


 En effet en lisant l’article de Var Matin Agence d’Hyères les participants à ces deux réunions auront du mal à s’y retrouver. Cet article est un florilège d’erreurs et d’approximations.

1/ la photo : cette formidable ville d’Hyères n’a pas le choix s’il y a encore des charançons l’abattage est obligatoire : rien de génial aucune raison de féliciter les espaces verts de la ville on aurait plutôt envie de les blâmer d’avoir raté la politique de prévention. S’il n’y en a plus on peut laisser les totems en l’état pour garder des fonds pour financer la prévention. Mais bien sûr on fait l’abattage pour faire disparaître ...... les stigmates. ndlr : Nous pensons que la journaliste a mal compris le représentant de la ville car la légende pourrait laisser à penser à une sorte de prophylaxie "génocidaire". Nous allons cependant demander au député Jean Pierre Giran qui est à l’origine de cet article dans Var matin, de poser la question officiellement pour rassurer les hyérois.

2/ le texte :

a-.... des traitements contestés ?? Par qui ? il faut observer la circulaire de juillet 2010 y compris dans sa stratégie mixte nématodes + confidor ( seul insecticide autorisé). De très nombreux particuliers en s’y tenant n’ont perdu aucun de leurs phœnix. Les quelques échecs décelés à temps font l’objet d’une procédure d’assainissement mécanique conduite par des pros. Pour maîtriser leurs coûts ils ont pré-équipé tous leurs palmiers de dispositifs fixes de traitement. Si les mairies n’ont pas été capables de suivre cet exemple tant pis pour les Maires aux prochaines élections. 

 b- des approches différentes ... c’est vrai au sens où les pays étrangers utilisent plusieurs molécules en phyto et pratiquent largement l’endothérapie. En matière de lutte Bio ils utilisent les vers nématodes efficaces mais limités par les contraintes climatiques et surtout un coût élevé accepté par les collectivités lassé d’avoir à se justifier de l’utilisation pourtant parfaitement légale des insecticides. Par contre contrairement ce que veut faire croire l’article aucun autre pays n’utilise le champignon beauveria bassiana ( et non beauvaria). Il est vrai, que l’université Jaume de Cordoba (SP) membre European Palm Project étudie avec des moyens substantiels ce moyen de lutte en investigant 19 souches mais déclare n’être absolument pas sûr d’un résultat positif en efficacité et économiquement avant 3 ou 4 ans.

Mais Var Martin poursuit "Enfin, une méthode biologique utilisant un champignon le Beauvaria Bassania, est expérimenté à Hyères avec l’aide du Scradh et pour laquelle les autorisations ne sont pas encore publiées par le ministère"  ce qui est fait est donc interdit !!! La mairie interrogée par un de nos administrateurs répond par courrier du 5 juin 13 par la communication d’une convention entre les firmes et la mairie de mai 2012 qui n’a donc pas d’autorisation ministérielle publiée. L’adjoint délégué prend bien soin de préciser que la ville n’est en rien concernée par l’aspect scientifique du dossier ( ce dossier a donc un autre aspect non scientifique comprenne qui pourra.................. en réalité le ministère va sans doute accorder dans le 06 une expérimentation sur la souche 147 produit Ostrinil commercialisé depuis cinq ans dans le cadre de la lutte contre le papillon palmivore. Pour ceux que ça intéresse voir notre post http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article204 L’expérimentation sera suivie par la FREDON PACA.

c- l’évolution de la communication....il s’agit en réalité d’une décision du ministère de mettre en place des comités de pilotage régionaux sous l’autorité des préfets de région relayés par un représentant de chaque préfet de département. Chacun comprendra l’ampleur de cette décision de nature à mettre fin à l’incroyable cacophonie actuelle.

 Enfin l’encadré ne manque pas de sel et particulièrement les déclarations de l’adjoint à l’agriculture qui montrent qu’il n’est pas un fin connaisseur de l’endothérapie bayer dont il faut rappeler qu’elle est exclusivement préventive. Par ailleurs il réaffirme son soutien à sa société prestataire .................. à suivre. Nous, qui ne faisons jamais dans la langue de bois, gardons à l’esprit une déclaration de la représentante de ce prestataire devant 300 congressistes à Nice en janvier 2013, dire comprendre les propriétaires procédant à des abattages préventifs de palmiers non infectés. le syndrome Angélina Jolie en quelque sorte !!!

Derniers articles

20 janvier, par Rédaction SNP

Approche du Biocontrole....

Ce petit film de la SNHF et de l’Académie du biocontrôle est intéressant, didactique mais il faut ne pas perdre de vue qu’il s’agit de jardins d’amateurs et que nous sommes donc très très éloignés de solutions pouvant s’appliquer à (...)

16 janvier, par Jean-Marie Frizzole, Rédaction SNP

Gouvernement aux maires : attention pour utiliser des drones

https://m.nextinpact.com/news/105973-le-gouvernement-met-en-garde-maires-qui-voudraient-utiliser-drones-contre-fraude-fiscale.htm
Le député Masson n’est pas récompensé de son opiniâtreté puisque le ministre de la Cohésion des (...)

16 janvier, par Rédaction SNP

Pays des Alpes-Maritimes : Magazine hebdomadaire d’information

Ce magazine hebdomadaire très connu dans le département nous fait l’honneur d’un article sur nos rencontres de Monaco du 15 décembre conduites par Listephoenix associée aux "Fous de Palmiers" et SNP. Nous en remercions (...)

Edito

Edito de décembre 2017

5 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dernier édito de l’année, date limite pour commenter un événement phare de 2017 : l’important rapport de l’ANSES sur la politique conduite par la communauté d’agglomération CAVEM (Var Est) dans la lutte contre le CRP. Nous l’avons publié dès sa sortie le 8 décembre, en annonçant que nous réservions nos commentaires pour laisser aux responsables de la CAVEM le temps de faire les leurs. (...)