Accueil > Documentation > Diagnostic préventif > Un vol qui fait le buzz....

Un vol qui fait le buzz....

lundi 7 juillet 2014 - Rédaction SNP

Preuve de l’intérêt suscité par ces questions, la publication de cet article dans le bulletin of entomological research a en quelque sorte fait le buzz !! voir portofolio 

 L’acquisition de l’article complet un peu plus de 30 € est possible si tels ou tels adhérents y contribuent SNP y participera aussi......


Study of the flying ability of Rhynchophorus ferrugineus (Coleoptera : Dryophthoridae) adults using a computer-monitored flight mill
J.A. Ávalosa1, A. Martí-Campoya2 and A. Sotoa1 c1
1 Instituto Agroforestal Mediterráneo (IAM), Universitat Politècnica de València, Camino de Vera s/n, 46022, Valencia, Spain
2 Departamento de Informática de Sistemas y Computadores (DISCA), Universitat Politècnica de València, Camino de Vera s/n, 46022, Valencia, Spain

Résumé
 La connaissance du vol du CRP est essentielle pour améliorer les mesures préventives et curatives actuellement utilisées pour lutter contre ce ravageur. Comme R. ferrugineus est un organisme de quarantaine, il est difficile d’étudier son vol en plein champ. Un moulin à vol surveillé par ordinateur a été adapté pour analyser la capacité de vol de R. ferrugineus à travers l’étude de différents paramètres de vol (nombre de vols, la distance totale parcourue, le plus long vol simple, durée de vol, et de la vitesse moyenne et maximale) et l’influence de le sexe du charançon, l’âge et la taille du corps sur ces paramètres de vol. Malgré des différences significatives dans la taille du corps adulte (poids corporel et longueur) de mâles et de femelles, le sexe des adultes de R. n’a pas eu d’influence sur leur vol potentiel. Ni la taille adulte de corps, ni l’âge n’a affecté les capacités de vol du charançon, mais il y avait un pourcentage significativement plus élevé de sujets qui volent qui étaient vieux 8-23 jours en comparaison de sujet plus jeunes. Dans la catégorie des vols uniques, 54% des insectes ont été classés comme volants à courte distance ( <100 m) et 36 et 10% ont été classés comme moyen (100-5000 m) et longue distance (> 5000 m) , respectivement. Les résultats sont comparés à des études similaires sur différentes espèces d’insectes dans des conditions de laboratoire et de terrain. Antonia Soto, chercheur at the Mediterranean Agroforestal Institute of the UPV (univertat politecnica de Valencia) tous les palmiers dans un rayon de 500 m d’une infestation sont potentiellement en danger

 

What is the average distance that the red palm weevil covers ? Does the insect’s sex, age and body size have an influence on its flight potential ? Researchers of the Universitat Politècnica de València have released a study that answers these and other questions. The results allow them to learn more about the flight pattern of this insect, which is threatening palm trees all over the world, in order to set new preventive and curative measures against the pest.
The study, published in the Bulletin of Entomological Research, has been developed in the laboratories of the Mediterranean Agroforestal Institute (IAM, in Spanish) in collaboration with the Department of Computer Engineering (DISCA, in Spanish) of the UPV. The work team analysed the insect behaviour with a camera fitted with a flight mill connected to a computer. They tested parameters such as the distance covered, the flight length, and average and maximum speed.
Among their conclusions, the study states that most of analysed insects -54%- covered a short distance, less than 100 metres ; 36% flew between 100 and 5000 metres ; and 10% was able to fly more than 5000 metres.
"If we compare the results with similar studies done under field conditions, we conclude that when an insect is detected, all the palm trees within 500 metres run the risk of being weevil-infested", says Antonia Soto, researcher at the Mediterranean Agroforestal Institute of the UPV.
With regard to the sex, they determined that it does not affect the flight potential of the insect. While in the case of age, they noticed that the average of flying individuals is larger in insects between 8 and 23 days-old than in the newly hatched insects.
"The conclusions that we have obtained support the studies that we have done under field conditions and they give significant clues about insect mobility. This information helps to improve the management of this pest and to find more efficient control measures. For example, in a newly detected source of palm trees with red palm weevil, now we know up to what distance we must apply control measures in order to avoid or at least reduce the dispersion of the pest. Or we know the safety perimeter that must be applied in an area with red palm weevil presence," adds Juan Antonio Ávalos, researcher at the Mediterranean Agroforestal Institute of the UPV.
Field tests
During the field tests, the researchers of the UPV have proved that most of the Rhynchophorus ferrugineus adults dispersed flew a short distance, less than 500 metres, which coincides with the results obtained in the laboratory. On the other hand, the maximum distance at which the adults were recaptured was 7 kilometres from the point where they were released. In the laboratory, they obtained a much larger flight potential, almost 20 kilometres.
More information : Ávalos, J.A., Martí-Campoy, A., Soto, A. Study of the flying ability of Rhynchophorus ferrugineus (Coleoptera : Dryophthoridae) adults using a computer-monitored flight mill. Bulletin of Entomological Research, 2014, volume 104, issue 04, pp. 462-470. DOI : 10.1017/S0007485314000121
Provided by Asociacion RUVID


"Researchers study the flight pattern of the red palm weevil in order to set more efficient control measures." July 4th, 2014. http://phys.org/news/2014-07-flight-pattern-red-palm-weevil.html

Dernière minute : nous avons l’article qui présente en effet des précisions très intéressantes. Prenez contact avec nous pour suite à donner......

Portfolio

Derniers articles

16 janvier, par Rédaction SNP

Pays des Alpes-Maritimes : Magazine hebdomadaire d’information

Ce magazine hebdomadaire très connu dans le département nous fait l’honneur d’un article sur nos rencontres de Monaco du 15 décembre conduites par Listephoenix associée aux "Fous de Palmiers" et SNP. Nous en remercions (...)

11 janvier, par Rédaction SNP

Le feuilleton niçois, nouvel épisode

La mairie de Nice ( et Nice-Matin) se rendent donc à l’évidence la ville ne respecte pas la réglementation ( voir portfolio).
Christian Estrosi peut toujours interpeller Nicolas Hulot, pourquoi ne l’a-t-il fait plus tôt ? (...)

8 janvier, par Rédaction SNP

Porquerolles : le coffre-fort de la biodiversité

https://youtu.be/fLsjYnWQuL4
http://www.cbnmed.fr/pres/index.php http://www.cbnmed.fr/pres/index.php
Cette vidéo a été réalisée par l’équipe de la conservatrice Sylvia Lochon-Menseau avec laquelle le PNPC collabore pour (...)

Edito

Edito de décembre 2017

5 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dernier édito de l’année, date limite pour commenter un événement phare de 2017 : l’important rapport de l’ANSES sur la politique conduite par la communauté d’agglomération CAVEM (Var Est) dans la lutte contre le CRP. Nous l’avons publié dès sa sortie le 8 décembre, en annonçant que nous réservions nos commentaires pour laisser aux responsables de la CAVEM le temps de faire les leurs. (...)