Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Un soutien émérite.

Un soutien émérite.

lundi 1er avril 2013 -

 Inutile de bouder notre plaisir le soutien du professeur émérite Christian BANGE, célèbre naturaliste français, professeur émérite de l’Université Claude Bernard Lyon est remarquable.

"En tant que naturaliste, je soutiens votre action et j’espère vivement que les pouvoirs publics donneront une réponse positive permettant de sauver des arbres qui, depuis bientôt cent cinquante ans, contribuent largement à l’image touristique de notre pays, et, quoique étrangers à la flore indigène, n’en constituent pas moins en certains lieux un patrimoine botanique de premier ordre"

 Le terme NATURALISTE est apparu en 1527 à partir du latin naturalis et du suffixe -iste. Dans un "Avis et rapport" du Conseil économique et social français de fin 2007 sur « la nature dans la ville, Biodiversité et urbanisme » le CES définit les naturalistes comme « les professionnels (chercheurs, ingénieurs et techniciens) et amateurs éclairés (membres d’associations) ayant des compétences scientifiques en biologie et en écologie ». Ils ont en commun de partager un même corpus de connaissances et d’expériences qui leur font percevoir la complexité de la nature et de la vie ».
À cause du manque d’écologue en France, « des missions d’inventaire, de collecte d’informations sur le terrain, de gestion, de sensibilisation et d’information du public » sont transférées à ces naturalistes qui « sont de ce fait les partenaires privilégiés pour toute réflexion sur la nature et la biodiversité ».

La place du palmier est ici reconnue comme un élément incontournable du patrimoine végétal qui justifie soit pleinement la détermination qui est la nôtre.


Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)