Accueil > Revue De Presse > Un reportage pour pas grand-chose

Un reportage pour pas grand-chose

dimanche 6 août 2017 - Rédaction SNP

ARTE JOURNAL  Le charançon rouge est apparu en France dans le Var il y a dix ans. L’insecte a déjà causé beaucoup de dégâts : environ 20% des palmiers ont été détruits sur un total d’1,5 millions de spécimens dénombrés en PACA. Dans la région, la contre-attaque s’organise. Dans les zones contaminées, les propriétaires ont l’obligation légale de faire surveiller et traiter leurs palmiers. Reportage du 5/08/2017 21h.

 Pas grand-chose à dire sur la présentation : les images sont explicites, mais auraient pu être tournées en 2010-11 ( quelques petites maladresses cependant, la femelle pond jusqu’à 300 oeufs mais pendant toute son existence de 2 à 4 mois, la colonisation d’autres palmiers se fait non par la larve mais par le coléoptère lui-même, l’appétence pour le Canariensis tiendra plus à la taille de son bourgeon apical).

Les chiffres avancés surprennent : 1,5 millions de spécimens dénombrés en PACA. On se demande d’ou vient ce chiffre faramineux (notre estimation # du tiers). Plus étonnant encore le pourcentage de pertes estimées à 20 % sur les variétés Phœnix ( notre estimation pour tout le Var au-delà de 50 %) . Là aussi on a sentiment d’être en 2010-11....

 On est content de savoir que la contre-attaque s’organise pour un ravageur en lutte obligatoire depuis le 21 juillet 2010 !! 

Les vrais questions ne sont pas évoquées : 

- la fin de la lutte par nématodes, victime du niveau d’infestation et du réchauffement climatique.

- la rivalité des stratégies phyto sur un fond de distorsions tarifaires catastrophiques.

- le non recours systématique au piégeage.

- l’absence de perspectives de solution bio efficaces et bon marché, la Recherche sur ces sujets à l’abandon.

- l’échec de la lutte obligatoire.

- la mobilisation de la Région PACA perspectives

- l’organisation des professionnels du palmier.

- l’attente d’une vraie définition nationale de la lutte collective et des plans de gestion intégrée ( IPM)

- l’abandon de la lutte au niveau européen

 ARTE la chaîne de l’excellence...... peut mieux faire.

 

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)