Accueil > Documentation > Un nouvel article de L’INRA

Un nouvel article de L’INRA

dimanche 24 février 2013 - Rédaction SNP

Par Cécile Poulain - Catherine Foucaud-Scheunemann

MIS À JOUR LE 08/02/2013. PUBLIÉ LE 24/01/2013

3 référents scientifiques ( Bien connus de notre association)

Didier Rochat, UMR 1272 PISC, Centre Inra de Versailles-Grignon
Elisabeth Tabone, UE0348 UEFM Entomologie et forêt méditerranéenne, Centre Inra PACA
Michel Ferry, Estación Phoenix, 03201 Elche - Espagne

http://www.inra.fr/Grand-public/Sante-des-plantes/Tous-les-dossiers/Palmiers-en-danger

 commentaires :

 Article grand public pour ceux qui débutent sur le sujet. On note en ce qui concerne la prévention la sortie mais qui n’est pas très prochaine d’une odeur artificielle de palmiers et des recherches sur les appâts visuels.

 On comprend bien qu’en ce qui concerne le CRP comme le PA le lutte biologique encore beaucoup de choses à prouver.

 L’endothérapie est fort heureusement évoquée elle devrait donner lieu de développement dans le cas des travaux de palm protect (???).

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)