Accueil > Documentation > Bio pesticides > Un inventaire pas forcément rassurant...

Un inventaire pas forcément rassurant...

mercredi 17 octobre 2018 - Rédaction SNP

L’éditeur égyptien HINDAWI nous livre un article bref qui attire l’attention sur le constat que les solutions naturelles sont pas toutes sans danger. Faut-il pour autant s’en désintéresser ? au contraire puisque la France comme l’Europe a décidé de proscrire toutes les solutions phytosanitaires chimiques. Rien n’est simple sauf de jeter l’éponge ......

Abtract :L’offre en insecticides naturels est constituée d’insecticides botaniques (par exemple, pyréthrines et azadirachtine), des insecticides microbiens (par exemple, Bacillus thuringiensis, Lecanicillium muscarium, abamectine et spinosad), huiles minérales et minéraux. La sélectivité et la sécurité des insecticides naturels ne sont pas absolus et certains des composés naturels sont toxiques et induisent des effets indésirablesaux animaux de laboratoire. Cela peut induire une hépatotoxicité, une insuffisance rénaletoxicité, hématotoxicité, toxicité pour la reproduction, neurotoxicité et stress oxydatif mais assi, une mutagénicité, une génotoxicitéet cancérogénicité chez les mammifères. Quelques insecticides naturels et les composés actifs des huiles essentielles sont classés dans les catégories Ib (Très dangereux) à U (Peu probable toxique). Par conséquent, tous les insecticides naturels ne sont pas sans danger et le terme« Naturel » ne signifie pas que les composés sont sans danger. Le terme « naturel » n’est pas synonyme de « bio »insecticides entièrement naturels acceptables dans l’agriculture biologique.

Sans doute serait-il souhaitable que la DGAL, l’ANSES, l’IBMA, le consortium public-privé se penchent également sur cette liste.


 

Derniers articles

8 décembre, par Rédaction SNP

FAO 2020 L’année internationale de la protection des plantes

Rappel : version française changer la langue de l’original puis revenir au français.
S’il en était encore besoin, la démarche historique de la FAO confirme la nécessité de protéger aussi le patrimoine des palmiers de (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

Dominique Coutinot N° 56

Encore plus important que d’habitude.... le formidable travail gratuit on ne le dira jamais assez , de Dominique Coutinot.
Tentez de lire la réglementation phytosanitaire en vigueur au 14 décembre 2019
Rassurez-vous un (...)

6 décembre, par Rédaction SNP

Mouvement préfectoral chez les Fous de Palmiers

Le président Pierre Olivier Albano communique : "Modifications organisation relative aux problématiques des ravageurs de palmiers.
L’organisation régionale est désormais la suivante, en particulier pour les réunions CROSPAV (...)

Edito

Edito d’octobre 2019

30 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Assez peu de posts ce mois-ci, en dehors de la publication de l’article dans PHYTOMA à la signature d’Éric Chapin (Cosave, Lien Horticole....) " charançon rouge du palmier : évolutions techniques et réglementaires et auquel nous avons modestement participé ce qui est tout de même, une première.
Ce mois-ci a été aussi celui de l’annonce du colloque sur les Ravageurs de Palmiers, fin novembre à Monaco (...)