Accueil > Documentation > Bio pesticides > Un inventaire pas forcément rassurant...

Un inventaire pas forcément rassurant...

mercredi 17 octobre 2018 - Rédaction SNP

L’éditeur égyptien HINDAWI nous livre un article bref qui attire l’attention sur le constat que les solutions naturelles sont pas toutes sans danger. Faut-il pour autant s’en désintéresser ? au contraire puisque la France comme l’Europe a décidé de proscrire toutes les solutions phytosanitaires chimiques. Rien n’est simple sauf de jeter l’éponge ......

Abtract :L’offre en insecticides naturels est constituée d’insecticides botaniques (par exemple, pyréthrines et azadirachtine), des insecticides microbiens (par exemple, Bacillus thuringiensis, Lecanicillium muscarium, abamectine et spinosad), huiles minérales et minéraux. La sélectivité et la sécurité des insecticides naturels ne sont pas absolus et certains des composés naturels sont toxiques et induisent des effets indésirablesaux animaux de laboratoire. Cela peut induire une hépatotoxicité, une insuffisance rénaletoxicité, hématotoxicité, toxicité pour la reproduction, neurotoxicité et stress oxydatif mais assi, une mutagénicité, une génotoxicitéet cancérogénicité chez les mammifères. Quelques insecticides naturels et les composés actifs des huiles essentielles sont classés dans les catégories Ib (Très dangereux) à U (Peu probable toxique). Par conséquent, tous les insecticides naturels ne sont pas sans danger et le terme« Naturel » ne signifie pas que les composés sont sans danger. Le terme « naturel » n’est pas synonyme de « bio »insecticides entièrement naturels acceptables dans l’agriculture biologique.

Sans doute serait-il souhaitable que la DGAL, l’ANSES, l’IBMA, le consortium public-privé se penchent également sur cette liste.


 

Derniers articles

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

Cropsav occitanie , état des lieux CRP

Charançon rouge du palmier - Etat des lieux et avenir de la lutte en Occitanie (CROPSAV Occitanie du 22/05/2019))
Les récentes modifications de la réglementation européenne vis à vis de la lutte contre le charançon rouge du (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)