Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Un défilé sinistre ......

Un défilé sinistre ......

samedi 13 juillet 2013 - Rédaction SNP

Au prix d’une petite mise en scène voici un défilé moins enthousiasmant. Il faut donc se méfier car il était de bon ton dans les cercles autorisés d’annoncer que cette année au moins le charançon est en régression du fait de l’action supposée d’un endémique champignon Beauveria profitant d’un hiver doux et pluvieux. Ce n’est plus vrai du tout depuis 8 jours le nombre de captures explose.
 Cette photo représente la capture sur un piège " chinois" d’une seule matinée colline de Costebelle à Hyères. Attention, nous entrons dans une zone à hauts risques il faut impérativement maintenir une bonne protection phytosanitaire ( il fait trop chaud pour les nématomes) tous les 20 jours ceux qui ont pré-equipé leurs palmiers n’en auront que pour quelques minutes, ils dormiront beaucoup mieux....


Derniers articles

18 juillet, par Rédaction SNP

Protocole d’intervention sur palmiers infectés- RECTIFICATIF

Rectificatif du 18-07-2019
Protocole d’intervention sanitaire sur les palmiers infectés par le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus)
MOTIF DE LA RECTIFICATION :
- texte initial : > Ce protocole (...)

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)