Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Les pratiques dans les autres pays > Turquerie...

Turquerie...

dimanche 8 mai 2016 - Rédaction SNP

 Mais que dit le gourou turc ? eh bien des choses sensées.
* symptômes : tout est dit en quelques lignes
* précaution pour la taille : RAS
* prévention périodicité ,1 fois par mois sauf en hiver : RAS
* mode d’application : préconise ce qui est très utilisé aussi aux États-Unis le soil drenching. Pas franchement conforme aux enseignements du certiphyto, les insecticides étant généralement dangereux pour la nappe phréatique. Pourtant on ne peut pas s’empêcher de penser que ce mode d’administration présente tous les avantages de l’Endothérapie sans blesser le sujet. Il faudrait peut-être se pencher sur cette interdiction française et se demander si elle est valable pour tous les sols et surtout sous tous les climats.
* insecticide à utiliser : Excellent rappel des règles de sécurité. Le traitement : Imidaclopride (notre confidor ) mais dosé à 350 g (comme en Italie) et non 200 g associé à Altacor 35 WG (chlorantraniliprole). Ce produit est autorisé en France ( P-provisoire) pour un très grand nombre de légumes et il peut s’appliquer en cours de floraison. Ainsi on constate qu’en Turquie, comme d’ailleurs en Espagne ( Revue Fous de palmiers numéro 86) le Confidor est systématiquement associé à d’autres molécules ayant des qualités complémentaires. On ne peut que regretter que cette possibilité n’existe pas en France en particulier pour des insecticides autorisés pour d’autres cultures généralement fruitières où les légumières. C’est le cas, en particulier du dimethoate ROGOR qui vient à peine de faire l’objet d’une interdiction, très contestée, sur les cerises. Et pourtant la protection des palmiers d’ornement n’a rien à voir avec l’alimentation.
* enfin le gourou turc lance un appel en forme d’avertissement à ses autorités administratives. Il est donc meilleur que nous !

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)