Accueil > Documentation > Autres ravageurs > Triste record pour notre pays...

Triste record pour notre pays...

samedi 22 mars 2014 - Rédaction SNP

La France est dans le top 5 des pays connaissant le plus d’espèces de ravageurs (source TVAGRI)

"The abundance of crop pests in developing countries may be greatly underestimated, posing a significant threat to some of the world’s most important food producing nations, according to research led by the University of Exeter....."
...."The largest numbers of crop pests were reported by the USA, followed by India, China, France and Japan. Island nations reported more pests than coastal and landlocked nations, and the number of pests increased slightly with rainfall."

Pourquoi ce triste record et comment remédier à ce mauvais classement ? on a bien une petite idée..... il faut investir massivement dans la recherche de solutions les plus protectrices de l’environnement.

 

 

Derniers articles

18 juillet, par Rédaction SNP

Protocole d’intervention sur palmiers infectés- RECTIFICATIF

Rectificatif du 18-07-2019
Protocole d’intervention sanitaire sur les palmiers infectés par le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus)
MOTIF DE LA RECTIFICATION :
- texte initial : > Ce protocole (...)

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)