Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Toulon, mon Toulon ...

Toulon, mon Toulon ...

dimanche 22 décembre 2013 - Rédaction SNP

Sur le port de Toulon, face à l’emblématique stade Mayol un palmier décapité qui crache des dizaines de cocons habités par des larves. Peu importe qu’il s’agisse d’un terrain municipal ou géré par la Chambre de Commerce le spectacle est affligeant. Quand des personnes publiques se montrent si peu à la hauteur, toute politique de lutte est perdue d’avance.

Triste démonstration qu’une totale reprise en main est absolument nécessaire. Au-delà de notre attente fébrile concernant la mise en œuvre de l’endothérapie, nous sommes inquiets de relever qu’aprés l’annonce le 12 juillet par la DGAL d’un pilotage au niveau des préfets de région nous n’ayons à ce jour pu lire que ceci :

arrêté du 9/12/13

"« Art. 3-1. ― Dans les régions infestées, un comité régional de pilotage chargé de coordonner à l’échelle régionale la mise en œuvre des actions à mener dans la lutte est institué sous l’égide du préfet de région. »

 En quasiment six mois cela ne force pas l’admiration.....

 

Portfolio

Derniers articles

15 août, par Rédaction SNP

Missions ANSES /Végétaux

Pas inutile, de prendre conscience de l’ampleur des missions de l’ANSES sur l’ensemble des problèmes de protection des végétaux.
Pour autant, et c’est la contrepartie de son autorité, l’agence doit sans doute être, encore plus (...)

12 août, par Rédaction SNP

Le Monde Mag : à côté de la plaque ?

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-gloire-fletrie-du-palmier.html
Le 16 août 2015 Rémi Barroux grand reporter au Monde, après avoir fait le voyage à la Mecque d’Elché, interrogé les sachants du dossier ( nous avons été (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)