Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Toulon, mon Toulon ...

Toulon, mon Toulon ...

dimanche 22 décembre 2013 - Rédaction SNP

Sur le port de Toulon, face à l’emblématique stade Mayol un palmier décapité qui crache des dizaines de cocons habités par des larves. Peu importe qu’il s’agisse d’un terrain municipal ou géré par la Chambre de Commerce le spectacle est affligeant. Quand des personnes publiques se montrent si peu à la hauteur, toute politique de lutte est perdue d’avance.

Triste démonstration qu’une totale reprise en main est absolument nécessaire. Au-delà de notre attente fébrile concernant la mise en œuvre de l’endothérapie, nous sommes inquiets de relever qu’aprés l’annonce le 12 juillet par la DGAL d’un pilotage au niveau des préfets de région nous n’ayons à ce jour pu lire que ceci :

arrêté du 9/12/13

"« Art. 3-1. ― Dans les régions infestées, un comité régional de pilotage chargé de coordonner à l’échelle régionale la mise en œuvre des actions à mener dans la lutte est institué sous l’égide du préfet de région. »

 En quasiment six mois cela ne force pas l’admiration.....

 

Portfolio

Derniers articles

18 octobre, par Rédaction SNP

Attention à la dérive réglementaire.....

deux illustrations récentes......
* liste des produits biocides
Le Premier ministre précise la liste des produits biocides qui ne peuvent pas être vendus en libre service à des utilisateurs non porfessionnels
Le (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)