Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Toulon, mon Toulon ...

Toulon, mon Toulon ...

dimanche 22 décembre 2013 - Rédaction SNP

Sur le port de Toulon, face à l’emblématique stade Mayol un palmier décapité qui crache des dizaines de cocons habités par des larves. Peu importe qu’il s’agisse d’un terrain municipal ou géré par la Chambre de Commerce le spectacle est affligeant. Quand des personnes publiques se montrent si peu à la hauteur, toute politique de lutte est perdue d’avance.

Triste démonstration qu’une totale reprise en main est absolument nécessaire. Au-delà de notre attente fébrile concernant la mise en œuvre de l’endothérapie, nous sommes inquiets de relever qu’aprés l’annonce le 12 juillet par la DGAL d’un pilotage au niveau des préfets de région nous n’ayons à ce jour pu lire que ceci :

arrêté du 9/12/13

"« Art. 3-1. ― Dans les régions infestées, un comité régional de pilotage chargé de coordonner à l’échelle régionale la mise en œuvre des actions à mener dans la lutte est institué sous l’égide du préfet de région. »

 En quasiment six mois cela ne force pas l’admiration.....

 

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)