Accueil > Progression des infestations > Tir sportif ou Smash les Paysansandisia à la peine

Tir sportif ou Smash les Paysansandisia à la peine

jeudi 29 juin 2017 - Rédaction SNP

Excellent papier de Var Matin- Draguignan Pays de Fayence qui nous rappelle fort utilement que le premier moyen de lutte contre ce lépidoptère est la capture qui demande de l’habileté, mais les tennisman et les chasseurs du Var n’en manquent pas. La photo atteste le taux d’infestation par ce magnifique papillon dont on rappelle qu’il pond 140 oeufs en très peu de temps. 

 Ce papier signifie aussi une prise de conscience du phénomène peut-être à la suite de notre conférence de Rocbaron *, commune avec la FDGDON83, qui a été largement relayée par Var matin.

Les ruraux semblent avoir une longueur d’avance sur les urbains, la compétition est lancée. Nous les incitons tous, pour être les mieux informés de la situation ainsi que de celle du charançon rouge du palmier à rejoindre notre association pour la modique somme de 10 €.

*https://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-bilan.html

Portfolio

Derniers articles

19 février, par Rédaction SNP

Le plan Ecophyto 2 « + »

TVA Agri met la pression à la veille du salon de l’agriculture et dans la perspective du nouveau plan Eco-Phyto qui serait publié fin mars.
FNSEA rappelle que l’Inra estime au minimum à une demi douzaine d’années (...)

19 février, par Rédaction SNP

Une thèse plein cadre

Une thèse plein cadre
https://rua.ua.es/dspace/bitstream/10045/73611/1/tesis_johari_bin_jalinas.pdf

19 février, par Rédaction SNP

Khalifa Date Palm award

Il faut en premier lieu saluer la distinction de la chercheuse française Muriel Gros-Balthazard que toute honte bue nous ne connaissions pas. On a ensuite relevé les travaux du docteur Luigi Porcella qui concernent (...)

Edito

Edito de janvier 2018

5 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois de janvier a été marqué par deux manifestations :
* En région PACA le débriefing de la politique environnement. Le palmier s’en sort plus qu’honorablement puisqu’il fait partie des quatre exposés présentés. Celui de la cheffe de service du département environnement & biodiversité ( qui nous a rassuré sur le maintien en 2018 de l’enveloppe de financement) et celui du directeur du Parc (...)