Accueil > Réglementation > Veille technologique > Terre Saine ..... le label qui râme

Terre Saine ..... le label qui râme

jeudi 2 mai 2019 - Rédaction SNP

Pas surbooké le ministre de l’écologie pour présider une réunion fétant le label Terre Saine pour 110 communes ( les plus petites au passage) sur 36 000....... 0,3055%.

Ne ferait-il pas mieux de mettre ses excellents collaborateurs sur les raisons d’un tel score évidemment lié à l’insuffisance gravissime des solutions alternatives......Dans la lutte contre les ravageurs de palmiers nous en sommes là aussi.

 

Actualités | Paris | Le 21/03/2019

Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification, Bonnes pratiques d’utilisation des produits phytos, Méthodes de lutte et biocontrôle

A l’occasion de la 14ème semaine pour les alternatives aux pesticides, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence française pour la biodiversité ont remis le label « Terre Saine » à 110 communes. Objectifs : valoriser leur démarche exemplaire « zéro pesticide » et créer une dynamique conduisant l’ensemble des collectivités françaises vers le zéro pesticide sur leurs espaces en ville.

Communiqué du Ministère

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Promenades en Vendée... initiation par FdP

pour se lancer....Adhérez à FdP .... et évidemment si vous ne l’êtes déjà, à SNP.
- http://www.fousdepalmiers.com/pages/fous-de-palmiers/banque-de-graines.html
- https://www.rarepalmseeds.com/

14 novembre, par Rédaction SNP

Le Lien Horticole toujours présent...

http://www.lienhorticole.fr/actualites/palmiers-la-cote-dazur-poursuit-son-travail-pour-les-sauver-1,10,3333370349.html
Ils seront suivis par PHYTOMA, RUSTICA et, nous l’espérons, bien (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)