Accueil > L’association > Vie de l’association > SNP english version ....

SNP english version ....

samedi 4 janvier 2014 - Rédaction SNP


L’association " Fous de Palmiers" détient le chapitre français de l’IPS ( International Palm Society). Une coquille typographique patronymique, l’oubli du visa de l’association" sauvons nos palmiers" rien pour ternir notre très grande satisfaction d’être présent dans le dernier numéro de la revue PALMS. Nous avons fait passer le message.
Au moment où nos palmiers sont en grand danger il existe une contradiction entre les objectifs de l’organisation phytosanitaire particulièrement en France, qui n’ont pas suffisamment tenu compte de l’arrivée des espèces envahissantes et la survie de notre patrimoine et de la biodiversité. La recherche de solutions alternatives est confiée un groupe de recherches européen Palm Protect Project dans lequel la France est représentée par l’INRA ( Monsieur Didier Rochat) et le CIRAD ( Madame Laurence Ollivier) aux côtés de nombreux autres centres de recherche européens https://secure.fera.defra.gov.uk/palmprotect/index.cfm
 C’est en quelque sorte une course contre la montre et nous sommes extraordinairement attentifs au résultat de leurs travaux.

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)