Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Shame On You...........

Shame On You...........

samedi 16 mars 2013 - Rédaction SNP

A l’occasion de cette campagne de pétition au Ministre un de nos plus fidèles soutiens nous transmet ces images choc dans un cadre rêve.Nous lui avons demandé de baptiser ce film " les régicides".


Incompétents, cyniques, journalistes d’opérette, désinvoltes, faux sachants, déclinologues.....

Il n’y aura pas de conférence du consensus. Nous voulons tout de suite les armes nécessaires pour combattre les ravageurs de palmiers, nous ferons les comptes après, pour expliquer face aux Varois, à la France et au Monde pourquoi nous en sommes arrivés là.

Derniers articles

16 janvier, par Jean-Marie Frizzole, Rédaction SNP

Gouvernement aux maires : attention pour utiliser des drones

https://m.nextinpact.com/news/105973-le-gouvernement-met-en-garde-maires-qui-voudraient-utiliser-drones-contre-fraude-fiscale.htm
Le député Masson n’est pas récompensé de son opiniâtreté puisque le ministre de la Cohésion des (...)

16 janvier, par Rédaction SNP

Pays des Alpes-Maritimes : Magazine hebdomadaire d’information

Ce magazine hebdomadaire très connu dans le département nous fait l’honneur d’un article sur nos rencontres de Monaco du 15 décembre conduites par Listephoenix associée aux "Fous de Palmiers" et SNP. Nous en remercions (...)

11 janvier, par Rédaction SNP

Le feuilleton niçois, nouvel épisode

La mairie de Nice ( et Nice-Matin) se rendent donc à l’évidence la ville ne respecte pas la réglementation ( voir portfolio).
Christian Estrosi peut toujours interpeller Nicolas Hulot, pourquoi ne l’a-t-il fait plus tôt ? (...)

Edito

Edito de décembre 2017

5 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dernier édito de l’année, date limite pour commenter un événement phare de 2017 : l’important rapport de l’ANSES sur la politique conduite par la communauté d’agglomération CAVEM (Var Est) dans la lutte contre le CRP. Nous l’avons publié dès sa sortie le 8 décembre, en annonçant que nous réservions nos commentaires pour laisser aux responsables de la CAVEM le temps de faire les leurs. (...)