Accueil > Revue De Presse > Sciences & Avenir : la Science sans Avenir ?

Sciences & Avenir : la Science sans Avenir ?

mercredi 22 avril 2015 - Rédaction SNP

A déconseiller aux propriétaires de palmier un peu dépressifs, le dernier article Sciences et Avenir sur le sujet !!!

Se livrant à une analyse peu approfondie de la situation, l’auteur de cet article n’est visiblement pas au courant de la nouvelle réglementation qui, pourtant, remonte au printemps 2014, il conclut doctement "il semble bien qu’aujourd’hui, la situation soit hors de contrôle.".


Il n’a sans doute pas eu le temps de googliser "charançon" ou "ravageur de palmier ", car nous aurions pu lui expliquer que la situation était en effet extrêmement sérieuse, que beaucoup de propriétaires privés, mais également publics, n’appliquaient même pas la réglementation, que ceux qui l’avaient fait ont conservé presque tous leurs palmiers, qu’il y a encore des moyens économiques de lutter contre le charançon, que SAUVONS NOS PALMIERS avec d’autres, avait obtenu une troisième stratégie de lutte par l’utilisation d’une nouvelle molécule EMAB mise en œuvre par micro-injection, un seul passage annuel, que malgré de grandes difficultés de mise en place cette stratégie décolle vraiment.

Bref, que le temps n’était pas à la démobilisation et qu’il fallait se battre pour conserver l’existant. Les collectivités qui voudraient faire passer le message d’une situation non contrôlable, porteraient une énorme responsabilité dans la destruction absolument évitable de leur paysage.
Il aurait pu enfin évoquer les perspectives enthousiasmantes de la recherche appliquée au bio-contrôle partout dans Le Monde pour maîtriser ce phénomène qui va bien au delà de la Cote d’Azur.

Sciences & Avenir nous avait habitué à mieux.......


 

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)