Accueil > L’association > Nos missions > Savoir payer de sa personne épisode 2

Savoir payer de sa personne épisode 2

mercredi 7 mai 2014 - Rédaction SNP

http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne/diffusions/05-05-2014_236353

Notre intervention commence à la cinquième minute. Nous n’avons été guère convaincants puisque la spécialiste conso considère en gros qu’il n’y a rien à faire. Nous savons que c’est inexact. En ce qui concerne MM Pérrichi le nombre de palmiers â protéger détermine la stratégie conseillée il n’y en a qu’une. Appliquée dans d’autres propriétés, elle a, depuis un an et demi donné d’excellents résultats. la stratégie numéro trois (endothérapie Syngenta revive) est ici pour d’évidentes raisons de coût pour l’instant parfaitement inapplicable. Ce reportage a eu le mérite de révéler au grand public le sacrifice financier considérable des propriétaires dans l’indifférence générale et sans aucune aide des pouvoirs publics.

Gloire aux propriétaires de palmiers......

Merci à Géraldine Cornet-Lavau pour son reportage qui nous l’espérons a un peu remonté le moral des propriétaires.

Derniers articles

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)