Accueil > L’association > Nos missions > Savoir payer de sa personne épisode 2

Savoir payer de sa personne épisode 2

mercredi 7 mai 2014 - Rédaction SNP

http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne/diffusions/05-05-2014_236353

Notre intervention commence à la cinquième minute. Nous n’avons été guère convaincants puisque la spécialiste conso considère en gros qu’il n’y a rien à faire. Nous savons que c’est inexact. En ce qui concerne MM Pérrichi le nombre de palmiers â protéger détermine la stratégie conseillée il n’y en a qu’une. Appliquée dans d’autres propriétés, elle a, depuis un an et demi donné d’excellents résultats. la stratégie numéro trois (endothérapie Syngenta revive) est ici pour d’évidentes raisons de coût pour l’instant parfaitement inapplicable. Ce reportage a eu le mérite de révéler au grand public le sacrifice financier considérable des propriétaires dans l’indifférence générale et sans aucune aide des pouvoirs publics.

Gloire aux propriétaires de palmiers......

Merci à Géraldine Cornet-Lavau pour son reportage qui nous l’espérons a un peu remonté le moral des propriétaires.

Derniers articles

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

13 mars, par Rédaction SNP

La FAO aux avant-postes

L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)