Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Royal Entomogical Society

Royal Entomogical Society

mardi 1er avril 2014 - Rédaction SNP

Il faut le reconnaître la communauté internationale se bouge sur le problème ravageurs de palmiers, et l’on assiste à une accélération des colloques et conférences sur le sujet.(1)

Importante manifestation : Xth (10th) European Congress of Entomology (ECE 2014) par le Royale Entomological Society, University of York, York, YO10 5DD, UK, 3-8 August 2014.

http://www.entsoc.org/international-branch/international-branch-2014-annual-meeting

Deux appels à contributions (posters)

1. Managing Rhynchophorus ferrugineus : A global Challenge

2. IPM : A challenge strategy on invasive insect species

http://www.entsoc.org/international-branch/international-branch-2014-annual-meeting

Egalement signalé par notre relation Robert Castellana de http://www.listephoenix.com/  ; une réunion qui a eu lieu en mars....

http://romanofulvio.blogspot.fr/2014/03/imperia-contro-il-rosso-16-mila-palme.html
 

(1) À ce propos, nous venons de recevoir les minutes du colloque de mars d’Abu Dhabi nous analysons et revenons vers vous bientôt.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)