Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Les pratiques dans les autres pays > Rome surveille son CRP

Rome surveille son CRP

samedi 1er octobre 2016 - Rédaction SNP

 Il s’agit évidemment d’un produit phytosanitaire ( Confidor ou autres). Ce petit post pour rappeler à certaines communes que la stratégie 2, existe encore, qu’elle donne d’excellents résultats chez beaucoup de nos adhérents, que sa mise en œuvre implique des contraintes non négligeables particulièrement dans l’espace public comme la fermeture de jardin. Mais que c’est le prix à payer pour garder ses palmiers.

La préconisation de SNP serait plutôt à l’instar d’un nombre croissant de communes espagnoles, un traitement de base par endothérapie ( en France stratégique 3 ( produit Revive Syngenta)), maillage de pièges ( Chenese trap pour SNP) pour contrôler les populations de charançons, au-delà d’une certaine densité des captures application en soutien la stratégie 2 Confidor dont le recours restera limité.

 

Derniers articles

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

Cropsav occitanie , état des lieux CRP

Charançon rouge du palmier - Etat des lieux et avenir de la lutte en Occitanie (CROPSAV Occitanie du 22/05/2019))
Les récentes modifications de la réglementation européenne vis à vis de la lutte contre le charançon rouge du (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)