Accueil > Partenaires*Pro > Liste Phoenix > Robert Castellana : le lanceur d’alerte ..... du végétal

Robert Castellana : le lanceur d’alerte ..... du végétal

vendredi 7 octobre 2016 - Rédaction SNP

ALERTE AU RISQUE DE NOUVELLES INFESTATIONS DE PALMIERS DATTIERS A BORDIGHERA
Le Jardin Expérimental Phoenix est le dernier des jardins de palmiers dattiers de la palmeraie historique de Bordighera. Il remonte à la fin du moyen-âge. Ce jardin patrimonial est aujourd’hui menacé de disparition, comme l’ensemble de la palmeraie historique, suite aux attaques récentes du ravageur Rhynchophorus ferrugineus (charançon rouge en français, punteruolo rosso en italien). Avec la disparition de sa cible favorite, le palmier des Canaries (Phoenix canariensis), le ravageur se transfère en effet désormais vers les autres ressources de palmiers disponibles. Nous avons ainsi recensé (depuis 2 ans) près d’une vingtaine de palmiers dattiers infestés à Bordighera (sur un millier de spécimens en culture).

IDENTIFICATION DU RISQUE : CARTOGRAPHIE PARTICIPATIVE
Nous sommes actuellement en train de mettre à jour notre carte interactive de l’infestation de la palmeraie historique pour 2016. Elle recense les signalisations que nos collaborateurs nous font parvenir lesquelles sont visibles en temps réel à cette adresse : https://www.google.com/maps/d/edit?mid=1rGh8DIFnNeKWJ08uypO55-EO0Gw
Cette fin d’année commence mal, avec la chute de l’ensemble de la partie supérieure d’un dattier sans signe visible d’infestation, au cœur de la palmeraie historique. Les symptômes sont en effet souvent difficiles à repérer en ce qui concerne ce palmier, et des chutes de la partie supérieure (voire de l’ensemble l’arbre) ont été relevées à plusieurs reprises en Espagne et récemment en Italie. Nous tenons à jour une page web à ce sujet : http://www.italia.listephoenix.com/?p=6577

PREVENTION DU RISQUE : ACTIONS EN RESEAUX
Ce problème va très bientôt concerner d’autres villes de la Côte d’Azur, principalement Menton, Nice, Cannes et Hyères. Notre jardin est en relation à ce propos avec d’autres jardins botaniques et historiques et associations de la région, dans le but de mettre en commun nos expériences. En ce qui nous concerne, nous avons développé un savoir-faire en matière de détection précoce des infestations du palmier dattier que nous mettrons en partage prochainement. Nous communiquerons bientôt à ce sujet, dans l’attente d’une prochaine concertation du type de celle qui avait eu lieu l’an dernier en Principauté de Monaco.

Robert Castellana (Giardino Sperimentale Phoenix Bordighera)

page Facebook : https://www.facebook.com/Passions-V%C3%A9g%C3%A9tales-238532809843357/

Cette alerte est aussi relayée par la Revue Le Sauvage et le réseau RADDO-CARI, et l’association des FOUS DE PALMIERS.

Derniers articles

16 juillet, par Rédaction SNP

Adopter la Vigilance Attitude pour CRP & PA

En septembre 2017 nous vous avons signalé l’apparition de cette application lanceur d’alertes. Le démarrage n’a pas été à la hauteur de nos espérances. il faut dire que les mairies que nous avons approché pour leur dire tout (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

REVIVE saison 2

On attendait une extension d’usage au Paysandisia, la suppression d’un adjuvant....rien de tout cela. En baptisant REVIVE II ARETOR nom commercial ( et non Terminator !) la firme a sans doute voulu s’éloigner de la notion (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

INRA et BIOCONTROLE

Intéressante communication grand public faisant le point des recherches de l’institution sur le Biocontrole. Sont abordés les domaines :
DES ODEURS POUR LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS
LES MACRO-ORGANISMES : DES ALLIÉS DE (...)

Edito

Edito de juin 2018

13 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Vous connaissez l’aphorisme "le pire n’est jamais sûr" on va s’y accrocher. Pourtant le 1er septembre c’est demain date-butoir de l’utilisation du Confidor. Nous n’avons aucune nouvelle de notre demande article 53 de prorogation 120 jours de l’usage de ce produit.
On a le sentiment que les lobbys écologistes sont tellement puissants dans notre pays que rien ne peut résister à leurs péremptoires (...)