Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > REVIVE nouvelle FDS

REVIVE nouvelle FDS

mercredi 6 janvier 2016 - Rédaction SNP

La firme nous informe de cette publication. Quelle différence avec la fiche initiale ? en réalité un retard dans la substitution d’un adjuvant co-formulant, le fameux la THFA.Tetrahydrofurfuryl Alcohol (THFA)

La THFA est présente dans de très nombreux produits en particulier cosmétiques car bon marché. Le nouveau classement REACH de la THFA introduit une nouvelle notion de danger qui devait être portée dans la FDS. Dans l’avis préalable à l’AMM , l’ANSES avait déjà attiré l’attention de la firme sur la nécessité de prévoir un substitut à la THFA . Celui-ci n’étant pas encore en place il fallait modifier la FDS . Cela ne veut pas dire pour autant que cette formulation de REVIVE est interdite à l’utilisation car le produit reste homologué sous réserve de modification d’étiquetage. De toutes façons comme il est mentionné dans l’article 7 de l’arrêté 31 juillet 2000 cette restriction ne s’applique pas pour les organismes de quarantaine.

Syngenta nous confirme qu’elle s’est engagée à homologuer une nouvelle formulation sans THFA . 

 

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)