Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > REVIVE nouvelle FDS

REVIVE nouvelle FDS

mercredi 6 janvier 2016 - Rédaction SNP

La firme nous informe de cette publication. Quelle différence avec la fiche initiale ? en réalité un retard dans la substitution d’un adjuvant co-formulant, le fameux la THFA.Tetrahydrofurfuryl Alcohol (THFA)

La THFA est présente dans de très nombreux produits en particulier cosmétiques car bon marché. Le nouveau classement REACH de la THFA introduit une nouvelle notion de danger qui devait être portée dans la FDS. Dans l’avis préalable à l’AMM , l’ANSES avait déjà attiré l’attention de la firme sur la nécessité de prévoir un substitut à la THFA . Celui-ci n’étant pas encore en place il fallait modifier la FDS . Cela ne veut pas dire pour autant que cette formulation de REVIVE est interdite à l’utilisation car le produit reste homologué sous réserve de modification d’étiquetage. De toutes façons comme il est mentionné dans l’article 7 de l’arrêté 31 juillet 2000 cette restriction ne s’applique pas pour les organismes de quarantaine.

Syngenta nous confirme qu’elle s’est engagée à homologuer une nouvelle formulation sans THFA . 

 

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)