Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > REVIVE nouvelle FDS

REVIVE nouvelle FDS

mercredi 6 janvier 2016 - Rédaction SNP

La firme nous informe de cette publication. Quelle différence avec la fiche initiale ? en réalité un retard dans la substitution d’un adjuvant co-formulant, le fameux la THFA.Tetrahydrofurfuryl Alcohol (THFA)

La THFA est présente dans de très nombreux produits en particulier cosmétiques car bon marché. Le nouveau classement REACH de la THFA introduit une nouvelle notion de danger qui devait être portée dans la FDS. Dans l’avis préalable à l’AMM , l’ANSES avait déjà attiré l’attention de la firme sur la nécessité de prévoir un substitut à la THFA . Celui-ci n’étant pas encore en place il fallait modifier la FDS . Cela ne veut pas dire pour autant que cette formulation de REVIVE est interdite à l’utilisation car le produit reste homologué sous réserve de modification d’étiquetage. De toutes façons comme il est mentionné dans l’article 7 de l’arrêté 31 juillet 2000 cette restriction ne s’applique pas pour les organismes de quarantaine.

Syngenta nous confirme qu’elle s’est engagée à homologuer une nouvelle formulation sans THFA . 

 

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)