Accueil > Représentation > Colloques > Colloques AFFP > Colloque de Nice janvier 2013 > Retour de Colloque (7) l’endothérapie

Retour de Colloque (7) l’endothérapie

lundi 25 février 2013 - Rédaction SNP

Cette conférence très savante a retenu l’attention de tous les participants. L’étude Weiner et Liese (1995) montre clairement que les palmiers présentent des moyens de cicatrisation. Cette étude a permis de mettre en évidence les mécanismes cicatrisation du stipe.
Cet avis est confirmé par celui de l’ANSES du 3 avril 2012 "Le mode d’application par injection de produits de ce traitement contre le charançon rouge dans le stipe du palmier est de nature à rendre négligeable l’exposition des personnes vivant ou circulant au voisinage "des palmiers traités ainsi que celle des organismes de l’environnement, notamment les pollinisateurs.".

Le consensus semble se faire et c’est déjà un point fondamental sur la cicatrisation. Reste le problème de la circulation de molécules dans le parenchyme qui est un sujet qui mérite sans doute des études complémentaires.

 On peut néanmoins affirmer que les retours d’expérience de nos confrères étrangers sont suffisamment positifs pour autoriser la généralisation de cette pratique compte tenu de l’urgence provoquée par la situation phytosanitaire désastreuse comme par l’impossibilité de maintenir en ZNA des traitement aériens.

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Promenades en Vendée... initiation par FdP

pour se lancer....Adhérez à FdP .... et évidemment si vous ne l’êtes déjà, à SNP.
- http://www.fousdepalmiers.com/pages/fous-de-palmiers/banque-de-graines.html
- https://www.rarepalmseeds.com/

14 novembre, par Rédaction SNP

Le Lien Horticole toujours présent...

http://www.lienhorticole.fr/actualites/palmiers-la-cote-dazur-poursuit-son-travail-pour-les-sauver-1,10,3333370349.html
Ils seront suivis par PHYTOMA, RUSTICA et, nous l’espérons, bien (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)