Accueil > Représentation > Colloques > Colloques AFFP > Colloque de Nice janvier 2013 > Retour de Colloque (4) détection, acoustique, olfaction, télédétection

Retour de Colloque (4) détection, acoustique, olfaction, télédétection

samedi 26 janvier 2013 - Rédaction SNP

"RESUME


Un effort important reste nécessaire pour améliorer l’efficacité et la sensibilité des méthodes disponibles basée sur l’acoustique et l’olfaction notamment pour utiliser des chiens ; des protocoles pour la détection visuelle des palmiers les plus couramment infestés manquent et la détection par imagerie thermique est en cours d’évaluation.


Aucune méthode n’est suffisamment sensible et rentable et il n’existe encore aucune solution satisfaisante applicable à grande échelle. La détection optique ou olfactive à distance est très prometteuse pour cela s sommes encore loin d’une application. L’association de plusieurs méthodes et techniques demeure nécessaire aujourd’hui pour une détection optimale."


 il faut l’avouer tout cela n’est guère satisfaisant. il y a quelques mois nous vous avions fait part de nos premières investigations sur le sujet avec l’aide d’une entreprise allemande leader mondiale de la détection des fuites d’eau et de gaz.


http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article228


 Nous avons cherché en vain l’appui technologique d’une université. Au constat de l’état réel de la recherche aujourd’hui sur ce point nous renouvelons notre appel à l’aide persuadés qu’il est encore beaucoup de choses à faire.


A la lecture du rapport de Madame SOROKER l’ingénieur technico-commercial de la firme nous écrit ceci :
 

J’ai lu attentivement le rapport qui regroupe différentes études (références en pagaille) faites pour certaines, depuis maintenant quelques années.
 
Peut-être la technologie a-t-elle évolué depuis et que le lien que fait ce rapport avec différents auteurs et à mon avis hors du temps. Nous savons tous que la technologie évolue d’année en année. Je trouve d’ailleurs assez surprenant la fréquence d’écoute qu’elle indique aux alentours des 16KHZ. En ayant fait moi-même quelques essais, je serais plus d’avis qu’il soit en basse fréquence, inférieur à 500Hz. Le palmier étant composé de fibres qui est pour l’acoustique un matériau tendre. Le bruit propagé à sa surface ne peut être que grave. Néanmoins, je pense personnellement que l’acoustique n’est en soi pas une solution car je l’ai constaté personnellement, elle ne certifie pas si le palmier est malade ou pas.
 
Ma déception est plus en direction des tests « olfactifs » qui ont été fait par des chiens. Je ne comprends pas que les tests n’ont pas été fait avec des appareils de mesure nouvelle génération, cellules de CO, CO2, CH4 et H2S. La technologie dans ce domaine évolue très vite. Ce qui n’était pas possible avant, l’est aujourd’hui. La technologie des détecteur de multi gaz est actuellement à maturité. Lors des tests que nous avions fait, nous avions bien vu qu’il serait peut-être intéressant d’approfondir le sujet.
 
Pourquoi aucun test en multi gaz n’a été fait ? Dans ce rapport seul les chiens pouvaient détecter les odeurs ? Franchement, je suis profondément déçu de la qualité de ce rapport concernant la détection des gaz (ou odeur, car nous parlons de la même chose). J’aurais apprécié un tableau comparatif avec un détecteur de gaz. Bien entendu, très certainement, l’auteur n’a pu trouver de références sur ce sujet, surtout en piochant dans des livres des années 90 ou 2000 !
 
Au plaisir de vous lire....
 
 Merci à NT, qui a déjà consacré beaucoup de temps à ce début de recherche sans aucune perspective commerciale nette..... de ses commentaires éclairés.

 Au secours l’université française







 

Derniers articles

20 août, par Rédaction SNP

Your portable solution to detect RPW larvae in coconut palm trees

Nous avons fait la connaissance du professeur Thrishantha Nanayakkara du King’s College London en 2015. Nous avions attiré votre attention sur ses travaux et même fait un petit don crowdfunding pour l’encourager. Espérons (...)

17 août, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

On en sait un peu davantage sur la démarche très pragmatique de la ville de Cannes qui se garde de prises de position de principe et met en place un panel de mesures complémentaires très orientées vers la pré-infestation ( (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)