Accueil > L’association > Vie de l’association > Rendons à César...........

Rendons à César...........

mercredi 16 avril 2014 -

La nouvelle de l’autorisation du Revive nous a plongés dans l’euphorie, il nous a semblé, sans crier victoire, qu’à tout le moins le charançon avait pris un bon coup dans les élytres, mais depuis, la rumeur nous fait craindre de ne pas pouvoir traiter nos palmiers aussi simplement et à un coût aussi raisonnable que nous le pensions…

En attendant savourons ce moment qui récompense les membres de notre association pour ses efforts constants et profitons-en pour insister sur le rôle fédérateur et crucial de Michel Ferry dans cette bataille. En effet, C’est à lui et à son équipe que l’on doit, après l’autorisation de l’assainissement des palmiers infestés, l’acceptation par le Ministère de la technique d’injection jusqu’à présent interdite de manière absolue en France. C’est également sur la base de résultats expérimentaux de cette équipe que l’autorisation de mise sur marché de l’EMA a été obtenue.

Rendons à César…

Colette Pietra-Taliercio membre du bureau de SNP

Derniers articles

20 mai, par Rédaction SNP

Prix Lions Club 2019 de l’innovation environnementale

Communiqué de M2 I life Science (Philippe Guerret President chez M2I Life Sciences)
"Très fier de notre partenaire la société Bioassays France qui a reçu le samedi 18 mai en la présence de monsieur Lionnel Luca Vice Président (...)

19 mai, par Rédaction SNP

FR 2 JT 13 h 17/05/19 (sujet n°10)

http://screencast-o-matic.com/watch/cqhqo0ThRR
Deux thèmes abordés :
1/ Utilisation de drones : vieille revendication de l’applicateur attitré qui l’a donc utilisé depuis deux ans dans le cadre d’une expérimentation. (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)