Accueil > L’association > Vie de l’association > Rendons à César...........

Rendons à César...........

mercredi 16 avril 2014 -

La nouvelle de l’autorisation du Revive nous a plongés dans l’euphorie, il nous a semblé, sans crier victoire, qu’à tout le moins le charançon avait pris un bon coup dans les élytres, mais depuis, la rumeur nous fait craindre de ne pas pouvoir traiter nos palmiers aussi simplement et à un coût aussi raisonnable que nous le pensions…

En attendant savourons ce moment qui récompense les membres de notre association pour ses efforts constants et profitons-en pour insister sur le rôle fédérateur et crucial de Michel Ferry dans cette bataille. En effet, C’est à lui et à son équipe que l’on doit, après l’autorisation de l’assainissement des palmiers infestés, l’acceptation par le Ministère de la technique d’injection jusqu’à présent interdite de manière absolue en France. C’est également sur la base de résultats expérimentaux de cette équipe que l’autorisation de mise sur marché de l’EMA a été obtenue.

Rendons à César…

Colette Pietra-Taliercio membre du bureau de SNP

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)