Accueil > Partenaires*Pro > M2i Life Sciences > Réaction à la sortie du rapport de l’ANSES

Réaction à la sortie du rapport de l’ANSES

vendredi 21 décembre 2018 - Rédaction SNP

Pour nous battre depuis 5 ans sur le thème du piégeage massif autrement dénommé par nous par « pudeur » piégeage de contrôle, dans de nombreux articles principalement dans le LIEN HORTICOLE et VAR MATIN nous avons salué d’emblée l’initiative de BIOASSAYS pour la CA Antibes- Sophia et ensuite celle d’ARECAP pour la Cavem, sur à peu près sur les mêmes volumes # 500 pièges, mais de modèles différents.

PICUSAN, PITFALL, MFT Multi Funnel Trap ( SNP).

Pour les Phéromones en ce qui nous concerne et BIOASSAYS , M2 I LS pour ARECAP, KOPPERT.

De sorte que, découvrir dans le rapport ANSES la place centrale du piégeage massif est une très grande victoire pour nous tous.Il faut maintenant lui consentir un cadre légal forcément provisoire. C’est d’autant plus urgent que le confidor 100% d’efficacité est prohibé depuis le 1er septembre et les alternatives Beauveria Bassiana en pleine phase de test.

 

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)