Accueil > Partenaires*Pro > ANSES > Rapport Anses sur l’action collective CAVEM

Rapport Anses sur l’action collective CAVEM

vendredi 8 décembre 2017 - Rédaction SNP

https://www.anses.fr/fr/system/files/SANTVEG2017SA0035Ra.pdf

Reçu il y a quelques minutes de notre ´chalutier’ MENTION nous le publions en l’état. Nos commentaires dans l’esprit de ne pas perturber les observations que pourrait formuler la CAVEM sur ce rapport :

       Nous voudrions simplement exprimer notre satisfaction, en constatant que les critiques nous avions émises lors de notre audition sur la stratégie commerciale de la firme Syngenta ont bien été reprises, ce qui leur fera peut-être regretter de ne pas nous avoir écouté en 2016.

 Les commentaires sur le piégeage considéré ici comme insuffisant pour être significatif vont également tout à fait dans notre sens. Nous avons relevé une indication normative du 8 et 10 pièges par hectare, densité, confirmée par nos amis tunisiens, à partir de laquelle on peut faire chuter les populations de CRP de manière significative.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

20 septembre, par Rédaction SNP

La recherche italienne à la manœuvre....

https://eeerj5v81rju75rep2r8kj-00.mediamonitoring.report/MjA3Ni0yNjA3LQ/Nzc/OTk/MzY4PQ#
Nos amis italiens sont réellement concernés par le charançon rouge ( aucune ironie dans ce propos !) puisqu’ils y consacrent cet (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)