Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Question de la sénatrice Jacky DEROMEDI

Question de la sénatrice Jacky DEROMEDI

vendredi 12 juillet 2019 - Rédaction SNP

La réponse est intervenue avant le nouvel arrêté, elle est un peu pro domo. Elle oublie d’analyser les causes des échecs constatés par l’ANSES.

On note "une lutte préventive sera imposée dans les zones faiblement infestées et dans les communes qui se seront engagées à mettre en place un plan de surveillance et un réseau de piégeage ainsi qu’une gestion adaptée des déchets de végétaux contaminés"

 Ça paraît cohérent mais en réalité l’administration centrale se débarrasse d’un dossier qu’elle n’a pas su gérer au profit de plusieurs dizaines de communes très inégalement dotées en compétences et en motivation.

 On s’attend à des séances épiques dans les CROPSAV régionaux qu’ils ne sont pas faits pour recevoir une telle charge administrative. Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres nous serions volontiers centralisateurs.

 

 

Derniers articles

30 mars, par Rédaction SNP

Nouveau succès à l’international pour M2 I Life Science

Après la France (art. R 522-6, CE 528/ 2012) et l’Algérie, M2i obtient une autorisation dérogatoire en Espagne son produit de lutte biologique contre la processionnaire du pin par paintball.
M2i, leader européen de la (...)

28 mars, par Rédaction SNP

LETTRE D’INFORMATION ECOPHYTO-PRO N° 38, Mars 2020

https://www.ecophyto-pro.fr/lettre/lire/123
Il faut particulièrement relever, triomphe des normes.......
Fiches réglementaires
Evaluation des produits phytosanitaires : référentiel BPE
Bonnes pratiques d’utilisation (...)

Edito

Edito de février 2020

20 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
En cette période si extraordinairement troublée, quasiment impossible de faire la synthèse du mois précédent.
Toutes les manifestations programmées dans lesquelles nous avions prévu de défendre vos couleurs, sont annulées souvent sine die. En particulier le colloque de Cannes du 30 avril auquel nous avions travaillé avec la direction des espaces verts. Il est reporté d’un an.
Il faut (...)