Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Question blanche pour charançon rouge...

Question blanche pour charançon rouge...

mardi 25 octobre 2016 - Rédaction SNP

 Par cette question parlementaire, le député Vitel qui s’appuie un peu imprudemment sur l’ANSES, La FREDON et même la FNE mais tiens pas l’INRA ! défend une des trois stratégies de lutte contre le charançon et en souhaite l’application généralisée mise en œuvre par tous les opérateurs de l’article 15 de l’arrêté national du 21/07/2010 ( formation < 20 heures) = # 1000 applicateurs contre une vingtaine actuellement de la firme qui a l’exclusivité de ce produit. Prudente la DGAL ne change pas la réglementation, botte en touche en souhaitant bon vent aux collectivités volontaires. Enfin, pas persuadée quand même, elle continue à souhaiter des solutions alternatives. La réponse ne sauve pas vraiment la question...

Comme nous l’avons toujours écrit l’action qui doit être conduite doit trouver ses fondements dans le comité de pilotage régional qui a été constitué à cet effet pour être le bon interface entre les communes et l’administration régionale et centrale. Il appartient au conseil régional dont Philippe Vitel est vice-président, d’obtenir que la co-présidence de ce comité soit donnée au Président de la région PACA Christian Estrosi qui s’y connaît en pilotage !!

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)