Accueil > Documentation > Nouveaux Moyens > Quand la Chine s’éveille.....

Quand la Chine s’éveille.....

mercredi 3 juin 2015 - Rédaction SNP

 La Chine, c’est pas seulement Alibaba.com car depuis quelques temps nous sommes impressionnés par le nombre d’articles en provenance de la Recherche Chinoise concernant nos sujets de préoccupation (seuls les abstracts sont en anglais...).

Il y a encore quelques temps ces articles concernaient beaucoup des molécules retirés du marché en Europe. Mais ce n’est plus le cas et nous voyons aujourd’hui aussi bien des articles scientifiques concernant le bio controle.

Le présent article "Study on Preparation Procedure for Emamectin Benzoate Microcapsule and Property Characterization" porte sur la technique de la microencapsulation dont on parle de plus en plus, également pour les phéromones. Il apparaît qu’elle permet d’obtenir une augmentation considérable d’efficacité des molécules (rémanence, meilleure protection de l’environnement, baisse des quantités délivrées).

On note le parallélisme avec l’industrie du médicament dont les techniques sur ce plan sont particulièrement proches.

On relève également les commentaires très élogieux sur l’ Emamectine Benzoate, que nous connaissons bien ( CRP stratégie 3 Revive Syngenta) considéré comme un insecticide acaricide super efficace , à large spectre et de faible toxicité. A bon entendeur salut.....

Mais sa sensibilité aux UV représente un gros handicap ce qui a conduit à le préconiser en micro-injection.

L’idée ici est de protéger ces molécules par le mécanisme de l’encapsulation. Ces procédés sont très complexes autant que tous les co-formulants inclus dans le produit REVIVE et qui sont censés garantir le transport de la molécule vers le bourgeon apical.

On fait donc le constat que l’époque de l’application en aérien de produits de base par un pulvé très amorti (!) est en train de se terminer. On y gagne beaucoup en efficacité et en protection de l’environnement. La contrepartie : ces technologies ne sont ouvertes qu’à des sociétés possédant de grosses capacités de recherche-développement ce qui se traduit par un niveau prix et des situations de monopole souvent douloureuses pour le consommateur.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)