Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Q : JB VIALATTE - R : S LE FOLL : des raisons d’espérer ?

Q : JB VIALATTE - R : S LE FOLL : des raisons d’espérer ?

mercredi 15 mai 2013 - Rédaction SNP

Le 14 janvier 2012 nous avons été bien inspirés de rendre visite au député JS Vialatte lors du prononcé de ses vœux 2013 ... de bon augure. Il nous a reçu le 22 février et intelligent et décisif il a posé la question en PJ.

Deux volets ont été abordés :

 L’expérimentation Beauveria. il y a apparemment un problème lequel ? Nous allons nous renseigner et faire un point complet de cette question dans le Var et les Alpes-Maritimes. La communication du Copil azuréen est assurément perfectible puisque le ministre a félicité le Maire de Nice d’utiliser la molécule du Confidor......persifleurs s’abstenir !

Emamectine Benzoate et sa mise en œuvre : question parfaitement rédigée. Réponse satisfaisante sur le principe, dossier correctement positionné à l’ANSES, perspectives encourageantes compte-tenu des exemples étrangers et nous ajouterons des travaux antérieurs de cet organisme sur cette même molécule.

Les réponses aux questions écrites des députés Josette Pons et Jean-Pierre Giran iront à n’en pas douter dans le même sens et constitueront un soutien idéal à la demande d’entretien urgent au Ministre formulée par le député européen Gaston Franco et Jean-Pierre Giran susnommé.

Un très grand merci au député Vialatte ( tout tweet mis à part)

* en pièce jointe les textes pour que nul n’en ignore (surlignage par nous).

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)