Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Provisions pour dépréciation d’actifs

Provisions pour dépréciation d’actifs

vendredi 15 février 2013 - Rédaction SNP

 Deux éprouvants reportages photo .......

1/ Mairie de Toulon

 Google Earth ( avant )

 

Google Street (avant)


Sur 12 sujets un seul survivant estimation coût global de l’abattage # entre 15 et 20 000 €. Difficile de croire que ces sujets n’auraient pas pu être sauvés par une opération d’assainissement mécanique ( méthode Michel Ferry) effectuée par des intervenants formés coût estimatif entre 350 et 500 € par sujet.

Plus grand-chose pour rattraper la médiocrité architecturale ! 

Pas fameux tout ça.........les gars, pas facile de vous justifier. 

Panoramique maintenant :


2/ hôpital Sainte-Anne Service de santé des armées

précautions avant travaux

 aujourd’hui......

Non il ne s’agit pas d’une erreur de tir de la "Royale" mais plus vraisemblablement d’une gestion perfectible de l’argent public ce spectacle devant être rapproché de celui des espaces verts généreusement complantés autour de l’hôpital flambant neuf ( budget espaces verts estimatif 50 000 €)

 Pas fameux tout ça.........les gars, pas facile de vous justifier.

Derniers articles

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

13 mars, par Rédaction SNP

La FAO aux avant-postes

L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)