Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Projet de décret / néonicotinoïdes

Projet de décret / néonicotinoïdes

mardi 21 février 2017 - Rédaction SNP

L’excellente lettre professionnelle Forum Phyto ( gratuite) se livre à un commentaire très documenté de la manœuvre engagée par notre ministre de l’écologie pour mettre la commission européenne sous l’influence. Il s’agit donc du retrait définitif, déjà inscrit dans la loi sur la biodiversité, de tous les neonicotinoides y compris notre vieux Confidor . Cela ne manque pas d’habileté, ni de culot, car une telle décision ne serait pas de compétence nationale. Peu importe la DG Santé sous le feu nourri depuis plusieurs années déjà des grosses Bertha des O.N.G. environnementales semble hésiter.

 

http://www.forumphyto.fr/2017/02/20/neonicotinoides-halte-a-la-fuite-en-avant-lue-doit-decider/

 En attendant, comme la loi l’y oblige elle se lance pour la forme dans une consultation publique. c’est public, donc tous nos adhérents peuvent s’exprimer y compris, à Dieu ne plaise, pour approuver la ministre ! Nous venons de déposer votre commentaire. Nous préparons des projets de questions parlementaires sur le même sujet

robot-consultations-publiques.csso@developpement-durable.gouv.fr

Bonjour PIETRA,

vous avez déposé un commentaire sur le site des consultations publiques du Ministère de l’Environnement, de l’Ênergie et de la Mer http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr au sujet de la consultation Projet de décret relatif à la liste des substances actives de la famille des néonicotinoïdes présentes dans les produits phytopharmaceutiques

Date et heure du dépôt : le 21/02/2017 à 17:14
Titre de votre commentaire : Dérogation pour maintien IMIDACLOPRIDE
Votre commentaire :
lutte contre le charançon rouge du palmier. insecte de quarantaine en
lutte obligatoire. niveau d’infestation le plus élevé constaté depuis
l’origine. Cette molécule intervient dans les stratégies un et deux qui ne comportent qu’un seul PPP le CONFIDOR. Laisser uniquement la stratégie 3( Endothérapie REVIVE SYNGENTA) conduirait à établir une situation de double monopole pour une stratégie qui ne fait pas l’unanimité.

cette dérogation est donc essentielle. en

Hervé PIETRA président de l’association sauvons nos palmiers

Le Ministère de l’Environnement, de l’Ênergie et de la Mer

Ceci est un mail automatique suite à votre dépôt de commentaire sur le
site des consultations publiques du Ministère de l’Environnement, de
l’Ênergie et de la Mer.

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Cette fascinante beauté maléfique....

Apprenons à le connaitre, il est superbe et tellement magnifique on ne lui en veut pas, mais il faut le circonvenir impérativement....

23 février, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le bio contrôle.....

Le ministère vient de publier cette note qui nous a semblé à la fois simple et claire. Il faut partir de définitions simples pour bien comprendre les enjeux.
D’emblée la notion de contrôle, d’équilibre plutôt que d’éradication (...)

21 février, par Rédaction SNP

Une proposition de loi à suivre....

En ce qui concerne nos ravageurs de palmiers, le problème lancinant est celui de l’impérieuse nécessité de faire disparaître les foyers qui ne sont plus susceptibles de traitements curatifs. On s’est souvent interrogé sur les (...)

Edito

Edito de janvier 2019

15 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Toujours dans un souci de transparence je vous livre ici synthèse de mon intervention le 11 février à la DGAL de Vaugirard à une très importante réunion de concertation sur les suites du rapport ANSES sur le CRP, accompagné de la vice-présidente de l’association.
Remarque préliminaire importante :
Nous constatons partout en zone méditerranéenne une spectaculaire recrudescence du Paysandisia (...)