Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Projet de décret / néonicotinoïdes

Projet de décret / néonicotinoïdes

mardi 21 février 2017 - Rédaction SNP

L’excellente lettre professionnelle Forum Phyto ( gratuite) se livre à un commentaire très documenté de la manœuvre engagée par notre ministre de l’écologie pour mettre la commission européenne sous l’influence. Il s’agit donc du retrait définitif, déjà inscrit dans la loi sur la biodiversité, de tous les neonicotinoides y compris notre vieux Confidor . Cela ne manque pas d’habileté, ni de culot, car une telle décision ne serait pas de compétence nationale. Peu importe la DG Santé sous le feu nourri depuis plusieurs années déjà des grosses Bertha des O.N.G. environnementales semble hésiter.

 

http://www.forumphyto.fr/2017/02/20/neonicotinoides-halte-a-la-fuite-en-avant-lue-doit-decider/

 En attendant, comme la loi l’y oblige elle se lance pour la forme dans une consultation publique. c’est public, donc tous nos adhérents peuvent s’exprimer y compris, à Dieu ne plaise, pour approuver la ministre ! Nous venons de déposer votre commentaire. Nous préparons des projets de questions parlementaires sur le même sujet

robot-consultations-publiques.csso@developpement-durable.gouv.fr

Bonjour PIETRA,

vous avez déposé un commentaire sur le site des consultations publiques du Ministère de l’Environnement, de l’Ênergie et de la Mer http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr au sujet de la consultation Projet de décret relatif à la liste des substances actives de la famille des néonicotinoïdes présentes dans les produits phytopharmaceutiques

Date et heure du dépôt : le 21/02/2017 à 17:14
Titre de votre commentaire : Dérogation pour maintien IMIDACLOPRIDE
Votre commentaire :
lutte contre le charançon rouge du palmier. insecte de quarantaine en
lutte obligatoire. niveau d’infestation le plus élevé constaté depuis
l’origine. Cette molécule intervient dans les stratégies un et deux qui ne comportent qu’un seul PPP le CONFIDOR. Laisser uniquement la stratégie 3( Endothérapie REVIVE SYNGENTA) conduirait à établir une situation de double monopole pour une stratégie qui ne fait pas l’unanimité.

cette dérogation est donc essentielle. en

Hervé PIETRA président de l’association sauvons nos palmiers

Le Ministère de l’Environnement, de l’Ênergie et de la Mer

Ceci est un mail automatique suite à votre dépôt de commentaire sur le
site des consultations publiques du Ministère de l’Environnement, de
l’Ênergie et de la Mer.

Derniers articles

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député des (...)