Accueil > Représentation > Colloques > Présence de l’association dans les colloques

Présence de l’association dans les colloques

lundi 14 octobre 2013 - Rédaction SNP

Le désintérêt , sauf rarissimes exceptions, de la presse française, des collectivités, des administrations, du monde politique sur l’avenir de plus en plus incertain du palmier pose un grave problème en termes de communication pour notre association. Aussi, notre participation aux manifestations professionnelles nationales et internationales est essentielle.

En janvier 2013 notre présence au congrès des ravageurs de palmiers ( AFPP) à Nice nous a apporté très nombreux contacts français et étrangers. Le meeting Palm Protect Program en mai à Montpellier a permis de les approfondir.

Nous poursuivons notre politique de présence en assistant le 16 octobre prochain à Toulouse à la conférence (AFPP) entretien des ZNA. Les 5,6 et 7 décembre 20133 une délégation de l’association sera présente au congrès Dies Palmarum à San Remo.

Enfin, le 12 et 13 mai 2014 nous assisterons à Valence en Espagne au congrès de European Network of Palm Scientists (EUNOPS)-. L’occasion aussi de visiter la célèbre palmeraie d’Elche dont le directeur scientifique est notre ami et conseiller Michel Ferry.

 Une seule "défaillance" la 2014 BIENNIAL - South Florida and Key West - May 24-30, 2014 de l’international Palm Society (IPS). Trop loin, trop cher .....

Derniers articles

27 novembre, par Rédaction SNP

Colloque de Monaco... premières images

De l’avis général un franc succès, qui trouve son origine avant tout dans l’accueil exceptionnel que nous a réservé la principauté. Tous les exposés ont pu être tenus dans les temps et la septantaine de participants, (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)