Accueil > L’association > Adhésion > Pourquoi adhérer .......

Pourquoi adhérer .......

jeudi 19 juillet 2012 - Rédaction SNP

"sauvons nos palmiers" est une association qui représente les propriétaires de palmiers de la Côte d’Azur. Ces palmiers qui constituent un patrimoine irremplaçable de très grande valeur économique (la valeur d’un grand palmier dépasse 8000 euros), environnementale, paysagère et affective sont actuellement menacés de disparaître brutalement à cause d’un insecte, le charançon rouge des palmiers. Plusieurs milliers de palmiers ont déjà été tués tant chez les particuliers que dans le domaine public, entraînant une dégradation terrible du paysage sur un nombre croissant de sites. On assiste depuis un à deux ans à une aggravation extrêmement rapide de la situation. Or, comme l’a largement démontré l’INRA, des solutions très efficaces existent pour contrôler ce ravageur. Si ces solutions ne sont pas mises en place très rapidement, c’est une composante majeure du patrimoine paysager identitaire des villes de la Côte d’Azur qui va disparaître brutalement. Cette disparition va coûter directement (remplacement des palmiers tués par le CRP) et indirectement (cadre attractif pour les entreprises, les particuliers et le tourisme) fort cher à la collectivité.

​ Depuis presque un an nous nous battons farouchement pour faire prévaloir ce simple bon sens et surtout cette volonté de ne pas accepter la disparition de notre identité végétale historique. Pour vous faire entendre il faut être nombreux : merci de nous rejoindre et de nous soutenir financièrement.


Cotisation : 10 € à adresser à l’association 226 chemin du pélican 83000 Toulon

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)