Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Pour élus locaux à court d’idée .....

Pour élus locaux à court d’idée .....

mercredi 19 février 2014 - Rédaction SNP

Dans un précédent post nous informions que nos amis espagnols prenaient le taureau par les cornes ... à cette discipline ils sont naturellement meilleurs que nous !

http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article596

Etat urgence ici aussi.

Dans notre plan de préconisations figure une aggravation des sanctions des propriétaires négligents venant abonder un fonds pour le financement des propriétaires impécunieux.

Traduction du portfolio 

"Grave conséquence de la lutte contre l’infestation des palmiers Phoenix de la Comunidad - s’il vous plaît assurez-vous que vos arbres sont traités contre le charançon rouge du palmier . Ne pas traiter les sujets infectés pourrait vous attirer une forte amende".

Comunidad Pueblo del Mar F1&2 Cumbre del Sol, Benitachell, Alicante, Espana

Portfolio

Derniers articles

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)