Accueil > L’association > Nos missions > Porquerolles Miramar saison 2 !

Porquerolles Miramar saison 2 !

mardi 12 juin 2018 - Rédaction SNP

PALMIERS EN DANGER. UN PARTENARIAT "PARC NATIONAL-MÉCÈNES PRIVÉS" POUR LES SAUVER.

( gazette mensuelle de Porquerolles)

L’urgence était là de sauver la palmeraie du bassin du Miramar car le Parc avait déjà abattu 8 sujets attaqués par les ravageurs charançons et papillons.
L’initiative d’un partenariat public-privé a été opportune. Bonne nouvelle, l’hécatombe a été stoppée grâce à trois mécènes privés qui ont participé au sauvetage sous le contrôle du PNPC : un donateur souhaitant rester anonyme, la TLV et le restaurant Le Pélagos ont cofinancé un budget de 10.000 €. Merci à eux.

APPEL À DONS POUR LA 2ème PHASE DES TRAITEMENTS.
L’association SNP (Sauvons nos palmiers) dirigée par Hervé Pietra et moi-même au nom du "Collectif Urgence Palmiers" sollicitons des dons pour la phase 2018 s’élevant à 5000 €.
Des dons, minimes ou plus conséquents, peuvent m’être adressés par chèque à l’odre de "Association SNP".
(Les adresser à Claude Bruhin Le Pré des Palmiers Poquerolles 83400 Hyères.)

Un grand merci au nom de la SNP et du Collectif Palmiers qui regroupe les résidents à l’année, les résidences secondaires, des navigateurs plaisanciers, des marcheurs, des cyclistes, actifs ou retraités, bref tous les défenseurs des palmiers, qu’ils soient français ou étrangers.

Claude Bruhin et Hervé Pietra

Le directeur du PNPC a convié les Porquerollais en mai à un pôt de l’amitié pour remercier les mécènes et dire son attachement à la défense des palmiers. de g à droite Claude Bruhin, Marc Duncombe, Hervé Pietra


 

Derniers articles

19 décembre, par Rédaction SNP

Chaud devant.... voilà le rapport

Nous venons à peine d’apprendre la sortie de ce rapport daté du 28 octobre autour de nous personne n’était au courant mais toute la presse depuis ce matin nous interroge !!!!
C’est un rapport très technique d’une centaine (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)