Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Permis d’expérimentation d’un produit phytopharmaceutique

Permis d’expérimentation d’un produit phytopharmaceutique

vendredi 11 mars 2016 - Rédaction SNP

Dans le courant de 2015 nous nous sommes inquiétés auprès des service du SRAL sur l’incompréhension qui pouvait résulter de la tenue dans telle ou telle commune de la région, d’expérimentations sur des produits phytosanitaires non autorisés. Il faut dire que la confusion a été quelquefois entretenue auprès du grand public et/ou de la presse généraliste sur l’imminence d’une commercialisation à grande échelle.

La présente note de la DRAAF PACA fait très opportunément le point. Elle vise en particulier un arrêté du 9 février 2016 que nous annexons également.

Force est tout de même de constater que tout ça manque singulièrement de transparence pour des motifs de "secrets industriels". Il n’y a aucune information disponible pour le public sauf un numéro et la date initiale du permis. Le demandeur est tenu d’une déclaration annuelle non publique également.

L’espace public en l’occurrence urbain , gratuitement offert à la mise au point théorique du dossier d’AMM devrait être mieux protégé que par un avis d’expert à la délivrance du permis. les populations, les élus mériteraient d’être plus informés...... dans l’intérêt de tous.

 

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)