Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Permis d’expérimentation d’un produit phytopharmaceutique

Permis d’expérimentation d’un produit phytopharmaceutique

vendredi 11 mars 2016 - Rédaction SNP

Dans le courant de 2015 nous nous sommes inquiétés auprès des service du SRAL sur l’incompréhension qui pouvait résulter de la tenue dans telle ou telle commune de la région, d’expérimentations sur des produits phytosanitaires non autorisés. Il faut dire que la confusion a été quelquefois entretenue auprès du grand public et/ou de la presse généraliste sur l’imminence d’une commercialisation à grande échelle.

La présente note de la DRAAF PACA fait très opportunément le point. Elle vise en particulier un arrêté du 9 février 2016 que nous annexons également.

Force est tout de même de constater que tout ça manque singulièrement de transparence pour des motifs de "secrets industriels". Il n’y a aucune information disponible pour le public sauf un numéro et la date initiale du permis. Le demandeur est tenu d’une déclaration annuelle non publique également.

L’espace public en l’occurrence urbain , gratuitement offert à la mise au point théorique du dossier d’AMM devrait être mieux protégé que par un avis d’expert à la délivrance du permis. les populations, les élus mériteraient d’être plus informés...... dans l’intérêt de tous.

 

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)