Accueil > Partenaires*Pro > Partenariat avec ISITV, EUROMED, UFR Ingémédia,TVT innovation (...)

Partenariat avec ISITV, EUROMED, UFR Ingémédia,TVT innovation .

lundi 31 décembre 2012 - Rédaction SNP

A l’occasion de cette première réunion, considérant la collaboration déjà bien installée entre notre association et l’université californienne UCLA ( campagne Waht’s invasive) les participants ont convenu de modifier le périmètre de l’étude.

L’enjeu du projet est de :

*Réfléchir à un outil de surveillance d’épidémie de végétaux
*Proposer des applications souples de captation et gestion des informations
*Réfléchir à des outils interopérables à terme avec les services SIG de TPM

Ancrage projet CO CREATION LAB

A partir ou non de l’application what’s invasive, il s’agirait de réfléchir plus globalement à un outil utile pour :

Sensibiliser et informer les citoyens
Localiser et référencer les espèces à surveiller
Suivre l’évolution de ces espèces

Un lien particulier avec l’entreprise NATURAL SOLUTION et TELEBOTANICA serait intéressant à investiguer plus en avant pour un partage des connaissances et un état des lieux.

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)