Accueil > Partenaires*Pro > Palm world app. & Fous de Palmiers

Palm world app. & Fous de Palmiers

dimanche 3 novembre 2013 - Rédaction SNP


Importante information : Sous la signature de Jean-Luc Debry administrateur, l’association les "fous de palmiers" dans sa revue "Le Palmier" de septembre numéro 76 publie une interview de Bertrand Duval créateur de l’application Palm world. 

Nous nous félicitons d’avoir modestement contribué à cette mise en relation. C’est absolument essentiel pour diffusion de la connaissance du monde des palmiers. Le quasi analphabétisme végétal de nos concitoyens est un frein considérable à la mobilisation de l’opinion publique en faveur de notre cause. Cette application surtout si elle est appuyée par l’association des fous de palmiers, devrait puissamment nous aider. Enfin alors que nous constatons douloureusement la disparition presque totale du français dans notre veille technologique, cette création nous redonne un peu espoir.


 FDP. : Qui êtes-vous BD ?
Ancien chef d’entreprise, j’ai vendu ma société de création de logiciels, il y a près de 3 ans, je prépare depuis d’autres projets dans différents domaines.
Cette période de transition est aussi pour moi l’occasion de consacrer du temps à des activités plus ludiques et personnelles, tel que palmworld.
FDP : Pourquoi ce tropisme "palmiers" ?
Je suis fasciné par les palmiers depuis très longtemps. J’ai eu la chance d’avoir pas mal voyagé, et d’avoir pu côtoyer nos amis les palmiers dans leur environnement, (et de faire pas mal de photos), ce qui n’a fait que renforcer mon intérêt au cours des années.
FDP : Comment vous est venu l’idée de "palmworld" ?
En cherchant à améliorer mes connaissances, je me suis naturellement tourné vers Internet pour trouver des informations sur le monde des palmiers.
Malheureusement j’ai été très déçu par le manque évident de sources synthétisant les informations concernant aussi bien la classification que la culture des palmiers. On trouve des sites très intéressants, mais beaucoup en langue anglaise, et souvent vieillissants en terme de présentation.
En réalité les informations disponibles sur le net sont très éparpillées et il est difficile de synthétiser tout cela facilement. Par ailleurs, à l’heure où l’utilisation d’Internet sur mobile a dépassé le Web classique, j’ai recherché si il existait des applications mobiles traitant du sujet, et à mon grand étonnement, rien n’avait été fait.
Il y a bien sûr Wikipedia qui est assez riche sur le sujet, mais l’information n’y est pas assez structurée, et par exemple on ne peut pas faire de recherche sur des critères précis comme la distribution géographique , les zones USDA ou autres critères spécifiques aux palmiers...
Je me suis alors dit que pas mal de gens devait se retrouver dans ma situation, et qu’il fallait absolument faire quelque chose ; possédant les compétences nécessaires en informatique j’ai donc décidé de créer cette base de données, et en particulier de la décliner sur mobile et tablette.
D’ailleurs, tout le travail de recherche d’informations a été pour moi un moyen d’enrichir mes connaissances sur les palmiers, et j’espère que cela permettra à d’autres d’en faire autant, c’est précisément le but de cette initiative.
FDP : Quelles sont les premières réactions à cette initiative ?
En toute honnêteté elles ont dépassé très largement ce que j’espérais, avec un petit bémol tout de même : j’ai reçu beaucoup de soutien des USA et de Grande-Bretagne, pas mal de gens m’ont spontanément envoyé des photos , des infos, des mails de félicitations ou de remerciements, mais pas grand chose en France pour le moment. (Pourtant la base de données existe en français et en anglais)
Du coté de l’audience, cela a été une bonne surprise, l’application iPhone/ iPad a été téléchargée par prés de 600 personnes, et chaque jour c’est une moyenne de 10 téléchargements supplémentaires , tout cela en 2 mois. Si la tendance continue, on atteindra plusieurs milliers d’applications
téléchargées dans l’année qui vient.

Le site aussi est très fréquenté, et tout cela dans 84 pays différents.
FDP : Avez-vous reçu des offres de coopération venant de l’univers "palmiers"
Oui, et la encore j’ai été très surpris, le plus étonnant, a été le soutien de la part de véritables spécialistes mondiaux des palmiers .
Tout d’abord, Bill Baker , botaniste du Kew Royal Botanics Garden, qui m’a apporté un soutien sans faille, et y a consacré une grande part de son temps pendant plus d’un mois ; je suis en train d’intégrer dans palmworld l’ensemble des informations descriptives de leur base de données, ainsi que plus de 6000 photos de leur collection (Beaucoup de ces photos ne sont même pas disponibles sur leur site, et seront présentes en exclusivité sur Palmworld, une mine d’or, notamment toutes les photos du célèbre botaniste John Dransfield, certaines datant des années 70)
J’ai aussi reçu le soutien, surtout en terme de photographies, de la part de Scott Zona , botaniste au Fairchild Botanical Garden de Miami (qui a donné son nom à l’espèce Orania zonae) et de Forest & Kim Starr botanistes à Hawaii .
D’autres personnes , essentiellement aux USA, m’ont apporté leur soutien plus modestement mais de façon tout aussi encourageante.En France, je tiens à remercier particulièrement Hervé Piétra, Président de l’association « Sauvons nos Palmiers », pour son dynamisme et ses encouragements.
FDP : C’est un travail de "romains" comment comptez-vous le mener à bien et assurer sa maintenance dans un monde palmier encore très instable ?
En effet, c’est un travail énorme, mais le plus gros a été fait, et grâce à la contribution du Kew Garden, la version 2 , prévue pour la fin septembre va faire un bon en avant, en terme de qualité des informations, du contenu photographique, et même de l’ergonomie de l’application iPhone. Pour la suite, j’espère bénéficier du soutien du plus grand nombre de personnes possible pour apporter de l’eau au moulin. Idéalement , j’aimerai ne me consacrer qu’à la partie informatique à l’avenir, et laisser la gestion du contenu à des gens plus pointus que moi, ma connaissance des palmiers étant très modeste.
Je rappelle que tout cela est gratuit et disponible en licence « Creative Commons Non Commerciale » ( Le descriptif de cette licence est disponible ici : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/).
L’idée générale est donc le partage d’information, je ne gagne absolument rien dans ce projet, (il me coute même puisque je dois payer l’hébergement du site et l’abonnement Apple) ; aussi je compte sur toutes les bonnes volontés favorables au partage du savoir.
Je ne souhaite pas un modèle à la Wikipedia où tout le monde pourrait intervenir sur le contenu directement, mais l’idée d’un groupe de travail ou une sorte de « rédacteur en chef » validerait les informations, me séduirait assez.
FDP :Au-delà du projet en cours quels sont les futurs développements auxquels vous songez ?
J’ai une tonne d’idées en tête, mais je ne pourrais pas les réaliser seul, cela me demanderait d’y consacrer 100% de mon temps ; mais parmi les choses que j’aimerais réaliser je pourrais citer : un système d’aide à l’identification, la création de cartes géographiques élaborées concernant les zones de cultures possibles allant plus loin que les seules zones USDA (ensoleillement annuel, nombres de jours de chaleurs...), un référentiel permettant de créer des statistiques liés à l’expérience (Temps de germination, croissance suivant le type de sol, etc...) ; un référentiel des maladies touchant les palmiers et les solutions qui existent (idée intéressante inspirée par Hervé Piétra) ; une partie « blog » avec des articles, et bien d’autres... mais tout cela nécessiterait vraiment de constituer des équipes de travail.
A plus court terme, je dois préparer une version Android de l’application mobile sur laquelle j’ai encore du mal à avancer aussi vite que je voudrais.


FDP : Comment notre Asso peut-elle vous aider ? qu’attendez-vous des Fous ?
Il me semble que l’association FDP poursuit le même but que moi, à savoir partager l’information et une passion, il est donc logique qu’une collaboration puisse naître autour de ce projet.
Je suis certains que FDP comprend des membres très compétents et/ou très motivés, et toutes les bonnes volontés qui souhaiteraient soutenir ce projet sont plus que bienvenues.
Le premier niveau d’aide le plus évident consisterait à fournir des photos et des informations descriptives, mais suivant les compétences et les envies de chacun cela peut se traduire par d’autres formes de soutien ; il y a pas mal de données du Kew Gardens qui mériteraient d’être traduite en Français par exemple, j’essaye de le faire petit à petit mais c’est une tache conséquente, je manque cruellement d’informations sur la culture aussi (Germination, type de sol, ...). J’ai intégré un Glossaire anglais fourni par le Kew Garden dans la version 2, mais je n’en ai pas en français ; et plein d’autres petites choses comme ça.
L’idée c’est aussi bien sur que tous les contributeurs soient cités en temps que tels, je ne veux pas m’approprier le travail des autres, je souhaite plutôt que les autres s’approprient mon travail et que palmworld devienne un véritable projet collaboratif.
Par ailleurs, il me semble que FDP soit la seule organisation qui puisse véritablement contribuer à faire évoluer ce projet dans sa partie Française ; la partie anglaise se développant déjà grâce aux nombreux soutiens existants. Il serait quand même dommage que ce projet se transforme en une base de données exclusivement en langue anglaise.
Tout cela est une piste sur la façon d’intégrer de nouvelles compétences au projet. Je reste ouvert à toute autres suggestions, donc si les lecteurs de ce texte ont d’autres idées, elles sont les bienvenues !

 

 

 à coté de Dransfield ........ trop fort !!

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)